• Le terrestre éphémère

    Où vas-tu, ô homme? Le passage sur la terre ne doit pas sûrement être la fin du voyage de l’homme. C’est si court et pas toujours reposant. Ce serait du gâchis si tel est vraiment le cas. Dans beaucoup de civilisations anciennes, comme celle des égyptiens par exemple, on préparait le passage vers une autre vie (cf. livre des morts). Pour nous les malgaches, on parle de « fiainana any ankoatra » ou la vie dans l’au-delà. Et pour les chrétiens, il est question de la vie éternelle. Mais malheureusement, beaucoup de personnes, malgaches y compris, pensent et croient qu’il n’y a plus de vie après celle que l’on est en train…