• à des kilomètres de chez soi

    J’étais en train d’écouter Emmenez-moi de Charles Aznavour lorsque j’ai commencé à toucher le clavier, souhaitant retranscrire mes souvenirs de jeunesse, les années estudiantines, les années d’insouciance, j’ai commencé à frapper les lettres et aligner les mots, les phrases et les paragraphes. Je me souviens de cette période comme étant l’une des meilleurs moments de ma vie. C’étaient les années des premiers amours, durant lesquelles rêves et désillusions se marient et se succèdent, les années de la fin de l’adolescence et le début de la vie d’adulte, mais aussi les années des premiers « jobs », ces activités professionnelles qui ne sont pas sensées en être une. « Je perds la notion des…