• Misandrata ry Malagasy (ampahany voalohany)

    Faly miaraka antsika izay mamaky ity takelaka ity indray. Elaela tsy nanoratra saingy mbola eto foana ihany. Tsetsatsetsa tsy aritra no indro ho resahiko indray androany dia zavatra efa hitan’ny malagasy maro kanefa tsy dia resahina matetika na tsy resahina mihitsy. Madagasikara dia nosy, ary amin’ny maha-nosy azy izay dia tsy misy firenena mifampikasoka sisin-tany aminy. Manana ny kolotsainy ny Malagasy ary manana ihany koa ny mampiavaka azy amin’ireo firenena maro. Na dia nosy aza i Madagasiakra dia tsy maintsy mifanerasera sy mifandray amin’ireo firenena hafa, na ara-barotra izany, na ara-toe-karena na noho ny antony hafa izay tsy iaraha-mahalala noho izao fivoaran’ny teknolojia sy ny fanatontoloana izao. Misy ny zanaka…

  • pour une Solidarité Nationale

    Depuis avant-hier, nous avons constaté dans les quotidiens de la capitale malgache une campagne signée par la Primature. Il s’agit d’une campagne qui incite la population malgache à se respecter, à respecter son prochain, à s’unir et à marquer l’amour pour la patrie par cette solidarité nationale. Nous avons voulu faire un poste à ce sujet car il est temps d’arrêter les guéguerre politique, la recherche de l’intérêt personnel et le pillage des richesses nationales. Il faut bâtir une Nation qui adhère à des valeurs communes, une image et des pensées positives. Il faut qu tout un chacun à Madagascar puisse vivre dans la paix, la sécurité et la sérénité.…

  • Mpampihavana tsy mihavana amin’ny hafa hoe?

    Taorian’ny resabe momba ny fisitahan’andriamatoa isany Andry Rajoelina sy Zafy Albert (eto amin’ny sary, tao anatin’ny hetsika momba ny fampihavanam-pirenena nokarakarain’ny FFKM dia misy ihany koa ny resaka mivoaka eny anivon’ny sehetra ara-pinoana maro samihafa eto an-drenivohitra sy ny manodidina. Fantatra aloha fa maro no manenjika ny FFKM mikasika ny toerana izay misy azy ireo momba ito fampihavanana ito. Voatondro molotra mikasika izany ireo tangala mena sy ny FFM izay toa heno any ambadika any ho manakihana ireto raiamandreny ara-pinoana izay miezaka manao izay eritreretiny fa mety ho an’ny malagasy sy ny firenena. Misy ihany koa no milaza fa  misy fiandaniana ito fampihavanana ito. Tsy anjaranay eto amin’ny Malagasy Miray…

  • Fihaonana an-tampon’ireo filoha teo aloha (sy ny ankehitriny)

    Voalaza ombieny ombieny fa i Madagasikara dia nosy manan-karena kanefa dia mahantra vahoaka. Tsy vahiny amin’ny antony mahatonga izany ireo mpitondra nifandimby nisy teto, indrindra fa nanoboka tao anaty fanjanahan-tany. Satria mazava fa tsy soa ho an’ny firenena malagasy no nahatonga ireo vahiny nifandimby nanjanaka fa soa indrindra ho an’ny firenena izay naniraka azy. Tsy any intsony ny resaka ankehitriny. Tsy fotoana intsony izao hifanondrotondro sy hifampiapanga. Raha mba misy tsirim-pitiavan-tanindrazana na dia kely fotsiny aza ireo mpanao politika sy ireo mpitondra nifanesy mbola velona sy ny zanaka amna-jafiny, izay raha ny tokony ho izy dia tsy misy idirany amin’ny raharaham-pirenena noho ny efa nijanonan’ny vanim-potoana faha-mpanjaka, dia miara-mifanaiky ny…

  • Quels sont les règles de jeu? #BAD14

    Se conformer à l’administration pourrait être comparé à un jeu de hasard dans le sens où l’on connait les règles théoriques tandis que la pratique semble être différent. Des inégalités subsistent et les non-initiés ont souvent du mal à se retrouver dans le dédale des  procédures administratives malgaches. Ah oui hein! Il faut le vivre pour le croire! Les inégalités face à la Douane : En premier lieu, parlons des procédures de dédouanement. comme nous venons de le mentionner ci-dessus, théoriquement, les règles sont claires et il y a déjà un processus bien rôdé. D’autant plus que tout un ensemble de nouveaux moyens techniques et technologiques sont utilisés pour amoindrir…

  • Ce mal nécessaire

    La circulation dans la capitale de Madagascar a été maintes et maintes fois qualifiée de « jungle ». Les gens des régions pensent que les tananariviens n’utilisent pas la priorité à droite mais plutôt à gauche. Les automobilistes se posent toujours la question pourquoi il y a des charrettes et des vélos dans la ville tandis que les marchands ambulants ou les vendeurs à la sauvette considèrent le trottoir comme étant leur étal de fait ou encore de droit. Le passage piéton? on connait pas. Les feux tricolores? ça fait partie de mon passé. La priorité? c’est un peu la loterie. Bref vous l’aurez compris, ce qui n’est pas normal ailleurs l’est…