• Doro tanety RN4

    Dia gaga aho nandre ny Solombavambahoakan’i KIANGARA tao amin’ny vaovaon’ny RNM ny 07 Janoary 2008 antoandro teo. Tsy menatra mihitsy ilay zalahy nilaza fa ny mpandeha fiara mandalo amin’iny làlana RN4 iny, hono, no mandoro ny tanety ka manjary tsy ahitan’ny biby fiompiny hanina. Nefa dia ny masoko mihitsy no nahita fa olona eny amin’io faritra io ihany no minia mandoro ny tanety fa hoe amin’izay, hono, dia tsara kokoa ny ahitra vao mitsiry aorian’io fandoroana ataony io. Dia mitondra rantsan-kazo toy ny kininina ry zareo, hamindramindrany ny lelafo. Dia sola tokoa anie izany ilay tanety e! Mampalahelo raha hifanipy hadisoana toy izany foana no hatao eto amin’ity firenena ity…

  • de 5 à 40°C

    La vérité qui dérange, le réchauffement climatique de Al Gore a été présenté au CITE Ambatonakanga. Une occasion de tirer une bonne fois la sonnette d’alarme. Un post très bref : partir d’une température de 5°C pour arriver à une autre température de 40°C 16 heures après ce n’est pas marrant. A Tanà, il fait plus de 38°C là!

  • L’île noire

    Le héros de Hergé Tintin n’avait pas froid aux yeux lorsqu’il a fallu découvrir les mystères de l’île Noire. Cette fois, il ne s’agit pas de fiction mais de réalité et le compagnon du Capitaine Haddock n’a rien à voir dans l’histoire. Madagascar était autrefois appelée : l’île Verte. Verte grâce à ses fôrets primaires sa flore endémique et toute la richesse végétale que possédait le pays. Le besoin de l’homme a transformé ce paradis floral en une île rouge. Rouge à cause de la couleur de la terre vu du ciel, rouge car il ne reste plus rien de cette végétation luxuriante que des soupçons de broussailles que même…

  • Pourquoi Les vikings du Groenland n’ont pas survécu:

      En écoutant un professeur d’archéologie faire le discours de fin d’année à l’Université de Chicago, j’ai été étonné par la forte teneur politique du discours, notamment par son ton résolument anti-Bush. Son discours était centré sur la nécessité des sociétés et civilisations de prendre en compte les facteurs environnementaux qui évoluent en permanence et de ne pa se figer dans un schéma établi sous prêtexte que l’on detient une vérité absolue. Dans ce discours, basé sur le livre de Jared Diamond : « Collapse of civilizations » que Rajiosy a aussi déjà mentionné il y a quelque mois, ce professeur attaque ouvertement les leaders politiques « de ce pays (US) et du moyen-orient » qui…

  • Manakana II, un long chemin vers la reconstruction [5 mois après l’incendie]

    © Jakob Adolf, Manakana II Après le passage du cyclone Jaya qui est rappelons-le est « le 14ème système dépressionnaire de la saison » [Anita, Bondo, Clovis, Dora, Enok, Favio, Gamede, Humba, Indlala, Jaya … il n’y a que dix noms car le 01, 04, 06, 13 n’ont pas été nommés], Lova a raison de relever dans son précédent commentaire que les cyclones n’ont certainement pas dû faciliter la reconstruction du village. Malheureusement il n’y a pas que la météo comme unique facteur négatif, voyons plutôt le contexte particulier de Manakana II*, – depuis cinq mois les habitants Malagasy survivent dans des abris de fortune aux abords des champs, –…

  • Solidarité pour Manakana II [5 mois après l’incendie]

    © Jakob Adolf Le lundi 2 octobre 2006, soit il-y-a cinq mois jour pour jour, 184 maisons du village Manakana II* étaient réduites en cendres par un incendie accidentel faisant des 1’500 habitants Malagasy des sans-abris dans ce village complètement rasé par le feu. Suite à l’appel à la solidarité lancé par la MAF-madagascar, voici les moyens rassemblés, – les principaux dons sont venus d’Allemagne, l’église baptiste de l’Espoir à Herten [efg-herten.de] et l’EVANGEFREK ainsi que de la Southern Baptist Convention [sbc.net] aux États-Unis d’Amérique,

  • Faire face à la pénurie d’eau

    Faire face à la pénurie d’eau est le thème de cette année 2007 [wwd07 | Coping with water Scarcity]. Dans son rapport « World’s Top Rivers at Risk* » le WWF a dressé la liste des 10 grands fleuves du monde menacé à cause d’une surexploitation humaine. Ce n’est pas un sujet nouveau, mais en l’absence de débat contradictoire et d’une meilleure information, je reste sceptique sur l’opportunité d’exporter l’eau de Madagascar car je ne souhaite pas que le fleuve de Mananara rejoigne cette liste de fleuves en détresse.