• à des kilomètres de chez soi

    J’étais en train d’écouter Emmenez-moi de Charles Aznavour lorsque j’ai commencé à toucher le clavier, souhaitant retranscrire mes souvenirs de jeunesse, les années estudiantines, les années d’insouciance, j’ai commencé à frapper les lettres et aligner les mots, les phrases et les paragraphes. Je me souviens de cette période comme étant l’une des meilleurs moments de ma vie. C’étaient les années des premiers amours, durant lesquelles rêves et désillusions se marient et se succèdent, les années de la fin de l’adolescence et le début de la vie d’adulte, mais aussi les années des premiers « jobs », ces activités professionnelles qui ne sont pas sensées en être une. « Je perds la notion des…

  • On vient seul au monde et quand on le quitte aussi, chacun leur chemin

    C’est avec ce titre pleine de philosophie, noir pour certain, rempli de vérité pour d’autres, que je commence la rédaction pour cette nouvelle année 2019. Je me suis toujours posé la question pourquoi les enfants pleurent-ils lorsqu’ils naissent? Je ne me pose pas par contre la question du pourquoi les médecins les tapent pour qu’ils pleurent si jamais ils ne le font pas. Pourquoi les enfants pleurent en naissant, et pourquoi les proches et la famille pleurent lorsque quelqu’un meurt? Naitre dans ce monde peut-être comparé à une participation à un jeu constitué de plusieurs niveau, que ce soit dans un jeu vidéo ou encore à un concours de télé-réalité…

  • Résilience, austérité et mode de vie minimaliste

    Le monde souffre. L’Ouest fait face à une proche crise socio-économique et politico-financière. L’Est souffre d’une mutation environnementale incompréhensible. Le Sud tente de se relever mais le gap entre les plus riche et la masse se creuse. Les résolutions du COP24 risquent de rester sans effet aux pays les plus fragiles du globe et les Chinois et les Américains continueront à polluer la planète. Le lobbying des pays producteurs et exportateurs de pétrole continuera à influencer tant bien que mal l’économie mondiale et ne se soucie que très peu des impacts environnementaux que les explorations et l’usage des énergies fossiles peuvent avoir sur la vie de tous les jours de…

  • Insécurité grandissante à Antananarivo

    Jusqu’à ce jour, on a toujours considéré la capitale de Madagascar comme étant dans les normes des grandes villes en matière d’insécurité. Antananarivo était même considérée à un certain temps comme étant très sûre. Sauf que depuis quelques temps, on déconseillait systématiquement aux touristes étrangers de se promener avec des appareils électroniques  de grande valeur comme des appareils photo reflex ou encore des smartphones de moyen et haut de gamme. Depuis cette année 2018, les cas d’attaques à main armé de grand banditisme ont augmenté de plus en plus, si on ne mentionne que les voitures de location pour les touristes ou encore les cas de taxi brousses attaqués sur les routes…

  • Hiadana sy ho Finaritra i Madagasikara

    « Hiadana sy ho Finaritra i Madagasikara sy ny malagasy » izany no hetaheta sy fanirian’ny maro eto Madagasikara. Tsy dia tena akaiky kandidà « favori » hilatsaka ho fidiana filoham-pirenena ny tena ary ireo kandidà mba akaiky ny tena ohatra mino 100% aho fa tsy ho tafiditra 2è tour akory 🙂 Ary izany indrindra no hanoratako eto mba hitondra teny ny vahoaka ho amin’ireo mpitondra ho avy. Afaka fintinina amin’ny hevitra tsotra telo araka ireto manaraka ireto fanirian’ny mponina: Hiakatra ny fahefa-mividin’ny vahoaka malagasy Hidina ny vidim-piainana Ho Foana ny asa ratsy ary hitombo ny fandriampahalemana eto Madagasikara Tsara velabelarina kokoa ireo hevitra telo ireo mba hanome hevitra tsara ireo mpitondra ary hampazava…

  • Célébration de la Fête Nationale dans l’insécurité?

    Trop c’est trop! des touristes qui se font attaquer sur les routes nationales, des voyageurs dans les taxi-brousses qui se font détrousser et qui se font couper les mains, des chauffeurs-guide qui se font tirer dessus par les « dahalo » (voleurs de zébus, particulièrement dans le Sud et Sud-Ouest de Madagascar), des enquêteurs qui demandent « un peu » d’argent pour que l’enquête puisse débuter, des voleurs pris en flagrant délit qui sont relâchés par la police moins de 48 heures après qu’ils soient pris pour la simple raison que le propriétaire du bien volé n’a pas voulu payé cette « petite somme » et que officiellement c’était juste un simple exécutant mais pas le cerveau.…

  • Qui empêche la facture de la JIRAMA de baisser?

    Depuis le mois de février 2018, plusieurs ménages ont beaucoup râlé en recevant la facture de la Jirama relative à leur consommation d’eau et d’électricité du mois de Janvier 2018. Plusieurs articles de presse relatent cette situation, tel que dans l’Express de Madagascar, ou dans Midi Madagasikara ou encore dans Les Nouvelles. En effet, après plusieurs hausses de tarifs depuis quelques mois déjà, les factures de ce mois a vraiment connu une nette hausse. Un article de Midi Madagasikara l’avait déjà annoncé. On a notamment remarqué que la deuxième tranche a disparu, si avant janvier il y avait encore la première tranche, moins chère, d’une part et la deuxième tranche…