• VANF sur Malagasy Miray

    Voici un article paru aujourd’hui dans l’express de Madagascar. VANF sur Malagasy Miray. « Puisque tu pars Par NASOLO-VALIAVO Andriamihaja Le syndrome de la diaspora se retrouve pas plus loin qu’à 120 km de Tana. Des « immigrés » Merina s’y inventent une convivialité qui serait parfaite indifférence des uns envers les autres sur l’esplanade du Palais des Sports à Mahamasina. En octobre 2006, j’avais commis une chronique (en thème et sa version) sur la diaspora malgache de France. Passablement piquée au vif ou franchement amusée, celle-ci (au moins une partie, parce qu’elle n’est pas non plus monolithique « la diaspora ») réagit en se donnant rendez-vous sur un « kianja » (malagasy.wordpress.com malagasymiray.net et les liens…

  • Science gone bad….

    Il y a quelque mois de cela, J’avais écrit un post (ou plutot deux) sur ce remarquable livre qu’est le « IQ and the Wealth of the nations » de Dr. Lynn. Le premier post avait d’ailleurs attiré un commentaire amusant de l’hebdo les4veritees ( qui penche franchement a droite). En resumé, il affirme que la richesse d’un pays et directement lié à l’intelligence de sa population. Je ne vais pas revenir sur toutes les inexactitudes et faiblesses du projet et du livre mais je vais résumer ici les points d' »intérets » pour ce blog: 1) le QI moyen de Madagascar a été estimé à 79, le QI moyen mondial etant evalué à…

  • Village complètement rasé par le feu [Manakana II, MD]

    Les maisons traditionnelles de la côte est de Madagascar [ndlr falafa ou fontsy] sont construites entièrement en bois, des palmiers et d’autres matériaux naturels faciles d’accès [dans la forêt vierge]. Souvent, le toit est de paille, dans quelques cas les maisons sont recouvertes de tôle ondulée. Contre l’humidité et la vermine, les maisons sont posées sur des pilotis et comme la cohésion familiale est très forte, elles sont souvent construites les unes serrées contres les autres. Les enfants bâtissant leurs propres maisons accolées à ceux des parents et ainsi de suite. Manakana II est distant d’environ 2 jours de marche de la première liaison routière. Depuis juin 2006, le village…

  • Izay tsy miady olom-bodo

    Ohabolana malagasy ny hoe « Izay tsy miady, olom-bodo fa ny to fo mamosavy ». Fa mbola fomba fitenenana malagasy koa ny hoe « Manao vazaha mody miady ». Ilay voalohany milaza hoe olona adala izay tsy miady fa ilay mitana an-dolom-po no tsy mety. Ilay faharoa kosa dia ny mifanohitra tanteraka amin’izay: rehefa miady dia miady fa tsy toa ny vazaha (hita amin’ny télé matetika… ohabolana vaovao io izany?) hoe milaza fa miady kanefa mifandray tanana ihany. Eo amin’ny resaka politika anefa dia tena mirona tanteraka amin’ilay fitenenana voalohany ny Malagasy amin’izao fotoana izao. Rehefa ady dia ady… ary matetika dia tsy ny hevitra intsony no toherina fa ilay olona sy ny maha…

  • How random encounters can make a difference:

    (Photos via Luke Freeman, BBC) We had an exchange awhile ago with fellow contributors to this blog (Harinjaka, Jogany…) on how little things can sometimes make a major difference. It is called the and it is also the subject of a book, « the tipping point », by Malcom Gladwell (« le point de saturation » in French). Hjk wrote about it ( For the life of me, I cannot retrieve the link), Jogany eluded to it in her last « Thank the skope » post and it is also a part the of underlying simple idea of this blog (right Tattum ?): the people we meet along the blogopshere can lead us to achieve more…