• Qui empêche la facture de la JIRAMA de baisser?

    Depuis le mois de février 2018, plusieurs ménages ont beaucoup râlé en recevant la facture de la Jirama relative à leur consommation d’eau et d’électricité du mois de Janvier 2018. Plusieurs articles de presse relatent cette situation, tel que dans l’Express de Madagascar, ou dans Midi Madagasikara ou encore dans Les Nouvelles. En effet, après plusieurs hausses de tarifs depuis quelques mois déjà, les factures de ce mois a vraiment connu une nette hausse. Un article de Midi Madagasikara l’avait déjà annoncé. On a notamment remarqué que la deuxième tranche a disparu, si avant janvier il y avait encore la première tranche, moins chère, d’une part et la deuxième tranche…

  • Génération contestataire

    Azafady! (pardon!), nous vivons actuellement une période où tout semble aller trop vite, les informations, la désinformation, les critiques et les remarques. On n’a même pas le temps de dire ouf et tout se passe!!! Avec une génération connectée, chaque individu inter-réagit avec un correspondant virtuel qui est situé loin physiquement d’où il est. On juge très rapidement, on donne ses propres avis très rapidement, on reprend même les avis et les remarques des autres très rapidement, sans que la majorité ait le reflèxe de revérifier ses sources, vérifier la véracité de ses informations et même penser et repenser sept fois comme on dit avant d’écrire, de commenter. Nous vivons…

  • Toa kadroaka daholo izy izany?!

    Rehefa avy vanim-potoan’ny fety toy izao dia matetika ireo haino aman-jery no mamoaka antontanisa milaza ireo tranga sy voina maro nisy teny an-dàlana rehetra teny. Ao ny mamo, ao ny niady, ao ny naiditra hopitaly noho ny antony samihafa toy ny famonoan-tena na fahapoizinanan na diso mamo tafahoatra. Anisany matetika resahina ny lozan-pifamoivoizana. Mialohan’ny fety dia manao fampahatsiahivana ny amin’ny tokony ho fitandremana sy ny fahamailona ny zandary. Vita ny fety lasa manao fanadihadiana eny amin’ny hopitaly rehetra eny sy any amin’ny tobin’ny zandarimaria ny mpanao gazety. Dia hita eo hoe firy indray ny isan’ny fiara nifandona, ny nanitsaka olona, ny nivadika, sns. Marina fa misy ny mpamily no tsy…

  • ô Madagascar, mon Madagascar!

    Je poste ce billet au lendemain du passage du cyclone Ava à Madagascar. Pour rappel, beaucoup de routes sont coupées, des ponts ont été emportés par les différentes crues, des éboulements, des inondations, des bâtiments administratifs endommagés et surtout ce qui arrivait à la ville Toamasina a été le plus médiatisé, contrairement à ce qui s’est passé à Vohipeno ou encore Miandrivazo et autres. Madagascar et le cyclone: ce n’est pas du nouveau Madagascar subit annuellement le passage des cyclones. D’habitude, ce sont entre les lettres E à G qui sont les plus dévastateurs mais ce n’est que la perception sociale et non selon des statistiques fiables. Pour ce dernier…

  • Misandrata ry Malagasy (ampahany voalohany)

    Faly miaraka antsika izay mamaky ity takelaka ity indray. Elaela tsy nanoratra saingy mbola eto foana ihany. Tsetsatsetsa tsy aritra no indro ho resahiko indray androany dia zavatra efa hitan’ny malagasy maro kanefa tsy dia resahina matetika na tsy resahina mihitsy. Madagasikara dia nosy, ary amin’ny maha-nosy azy izay dia tsy misy firenena mifampikasoka sisin-tany aminy. Manana ny kolotsainy ny Malagasy ary manana ihany koa ny mampiavaka azy amin’ireo firenena maro. Na dia nosy aza i Madagasiakra dia tsy maintsy mifanerasera sy mifandray amin’ireo firenena hafa, na ara-barotra izany, na ara-toe-karena na noho ny antony hafa izay tsy iaraha-mahalala noho izao fivoaran’ny teknolojia sy ny fanatontoloana izao. Misy ny zanaka…

  • La veillée funéraire ou le savoir vivre des (grandes) familles malgaches

    Dans les faire-part des gens d’Antananarivo, il est devenu fréquent d’y lire « tsy misy ny fiaretan-tory » qui signifie « il n’y a pas de veillée ».  Il était d’usage (et il l’est encore dans certaines familles) de rester chez la famille du défunt pour leur tenir compagnie et chanter (des cantiques ou autres). Pour des raisons économiques pour d’uns et pratiques pour d’autres, beaucoup de familles ont laissé cette coutume. Les gens viennent La famille des défunts qui ont encore la possibilité ou bien l’obligation sociale d’organiser, durant deux à quatre nuits avant l’enterrement, des soirées de veillée funéraire, doit s’organiser pour mieux recevoir les personnes qui vont venir la nuit. En…

  • Le terrestre éphémère

    Où vas-tu, ô homme? Le passage sur la terre ne doit pas sûrement être la fin du voyage de l’homme. C’est si court et pas toujours reposant. Ce serait du gâchis si tel est vraiment le cas. Dans beaucoup de civilisations anciennes, comme celle des égyptiens par exemple, on préparait le passage vers une autre vie (cf. livre des morts). Pour nous les malgaches, on parle de « fiainana any ankoatra » ou la vie dans l’au-delà. Et pour les chrétiens, il est question de la vie éternelle. Mais malheureusement, beaucoup de personnes, malgaches y compris, pensent et croient qu’il n’y a plus de vie après celle que l’on est en train…