• Leo (fed up!)

    Leo tabataba tsy ahitam-bokatsoa, Leo adilahy politika, Leo ny malagasy tsy mahita lavitra noho ny orony, Leo ny malagasy mora manadino sy mivadibadika, Leo ny mpiady seza sy mpameno paosy ka tsy mitondra soa ho an’i Madagasiakara, Leo fitsabahan’ny vahiny amin’ny fitantanana an’i Madagasikara, Leo vidim-piainana miakatra, Leo mpampisara-bazana ny samy malagasy, Leo ny marivo salosana ka tsy manana ny tena tsangan-keviny mora rebirebena, Kanefa tsy hanaiky mora ireo zava misy ireo fa hitady hatrany ny fanatsarana sy ny fivoarana mba ho fahombiazana.

  • Que veut le peuple?

    Des personnalités revenant de la Thaïlande m’ont informé que la crise politique malgache a été suivie pratiquement en temps réel à Bangkok. C’est ahurissant et c’est intéressant à la fois car nous avons la preuve que le monde observe Madagascar.  Avec l’investiture de Andry Rajoelina en tant que Président de la Haute Autorité de l’Etat, mais dont la décoration et les pouvoirs semblent bel et bien ressembler à ceux d’un président de la République – avec le même Grand Chancelier et avec la même Haute Cour Constitutionnelle, une partie de la population tananarivienne a cru à un retour au calme. Mais d’autres ont annoncé que ce n’est que le début d’une longue…

  • Démocratie à Madagascar, est-ce le début ou la fin?

    Rappelons un peu les faits de cette journée de 17 mars 2009. Marc Ravalomanana a démissionné et a donné le pouvoir au Vice-Amiral Ramaroson Hyppolite. Le directoire militaire n’a duré que quelques minutes seulement car ce dernier ainsi que le Président de la FJKM (chrétien protestant réformiste) et quelques généraux ont été arrêtés par les militaires mutins du CAPSAT à Antanimena (à confirmer car les coups de feu à Antanimena n’ont pas encore cessé). Si on se souvient bien de l’évolution de cette crise, nous avons remarqué que le véritable début était l’inauguration par Andry Rajoelina de la place de la démocratie (ex- jardin d’Ambohijatovo) Il a voulu lancer une révolution…

  • Quid des intellectuels malgaches

    La crise a plus que duré. Il est vrai que nous sommes encore loin des six mois de crise de 2002 mais ce n’est nullement la référence. On se demande souvent si ce qui se passe actuellement puisse se résoudre le plus rapidement possible, quand est-ce cette pauvre île de l’Océan Indien qui est Madagascar va encore revivre un problème pareil. Madagascar a vécu 1972, 1991, 2002 et maintenant 2009. Madagascar ne doit et ne veut plus vivre ces périodes difficiles qui dopent la pauvreté grandissante.C’est le peuple qui fait la révolution et ce sont les intellectuels qui créent l’évolution. Or, Madagascar est actuellement mis en péril par deux personnes qui…

  • Le christianisme, l’opium des malgaches

      « Adin’ny maizina sy ny mazava » « Aza manonononompoana ny anaran’Andriamanitra » Mampalahelo ny fahitana fa zimbazimbain’ny mpanao politika ny maha « kristianina » azy. Impiry moa no voatonona ny anaran’Izy Tompo tao anatin’ity tolona ity. Impiry moa ny andaniny sy ny ankilany fa sitraka sy nosoavin’Andriamanitra amin’ny zavatra ataony ho an’ny tenany sy ho an’ny vahoaka Malagasy. Kristianina ny tena ka tsy mahatanty izany fanaovana tsinontsinona ny anaran’Andriamanitra sy ny filazana fa efa notsofina rano daholo ny zavatra natao. Fa iza marina ary ilay Andrimanitr’izy ireto? Jeso Kristy ve? Somary nahataitra ny rehetra, na ny avy ao amin’ny andaniny na avy amin’ny ankilany, ny fiakaran’andriamatoa Jacques Sylla teny amin’ny 13 mai. Tsiahivina…

  • L’exemple de la Chine pour Madagascar?

    Les pays de l’Est m’ont toujours intrigué. Leur civilisation, leur culture et leur sens de la communeauté. Créer un modèle communisme libéral n’est, certes, pas une bonne idée pour Madagascar. La population ne supporte ni la hiérarchie ni l’autorité. Personnelement, je trouve qu’un état démocratique n’est pas encore une solution pour le pays. Je préfère parler d’un état républicain et un gouvernement totalitaire. Cette solution pourra être la meilleure pour faire avancer très rapidement le pays et voir qu’on peut se développer d’une manière exponentielle. Quel est actuellement la faiblesse du pays pour rendre avantageux les investissements directs des étrangers? Au dernier rapport de l’observation de la zone franche, la…

  • Changer de mentalité, dites-vous?

    A presque deux mois de la première grande perturbation économique et sociale, force est de constater que le malgache n’a pas retenu la leçon d’hier. La société s’accorde à dire qu’il est nécessaire de changer de mentalité, de changer de comportement et surtout de changer d’habitude. OUI MAIS COMMENT? Telle est la question. Le malgache moyen mange du riz, disons trois fois par jour. On essaie tant bien que mal de manger de viande une fois par semaine au moins pour les nécessiteux et une ou deux fois par jour pour les aisés. Pour l’instant, on ne peut se passer de riz. A la campagne, je me souviens qu’on pouvait…