taxi tananariveLa circulation dans la capitale de Madagascar a été maintes et maintes fois qualifiée de « jungle ». Les gens des régions pensent que les tananariviens n’utilisent pas la priorité à droite mais plutôt à gauche. Les automobilistes se posent toujours la question pourquoi il y a des charrettes et des vélos dans la ville tandis que les marchands ambulants ou les vendeurs à la sauvette considèrent le trottoir comme étant leur étal de fait ou encore de droit. Le passage piéton? on connait pas. Les feux tricolores? ça fait partie de mon passé. La priorité? c’est un peu la loterie.

Bref vous l’aurez compris, ce qui n’est pas normal ailleurs l’est dans la capitale de Madagascar.

Il y a tant à faire pour y remettre en place le code de la route et rappeler à l’ordre et les agents de circulation (eh oui!), et les usagers pour ne citer que les piétons, les cyclistes, les motards, les chauffeurs mais surtout les marchands ambulants qui sont devenus des vendeurs sédentaires.

Vous êtes à Tana ou y êtes vous allés ces derniers temps? avez-vous remarqué des choses « insolites » chez les transporteurs en commun, ces fameux taxibé et ces taxis de collection? Non, pas la cravate des chauffeurs taxibé avec leur short et leur nu-pieds; encore moins la ceinture de sécurité flottante des chauffeurs de taxi; ni le fait de tomber en passe d’essence au milieu de la chaussée et courir prendre un peu d’essence avec une vieille bouteille d’eau minérale; non pas tout ça.

Je vous donne un indice : orange.

taxibé antananarivoAvez-vous remarqué qu’il y a peu ou aucun taxibé qui utilise leur clignotant? certains ne possèdent même pas de verre de clignotant et laisse entrevoir les emplacements vides des ampoules. Et ils circulent… et ils travaillent… et ils gênent les autres automobilistes. Bref, ils ne se gênent pas et trouvent tout cela normal.

A part cette histoire ridicule de changement de couleur imminent de plaque minéralogique des véhicules tananariviens, là, je pense que ces chauffeurs ou propriétaires de taxibé (et certains taxis) ont pu duper la vigilance des agents de police et des contrôleurs techniques. Non mais, hello quoi! Tu as un taxibé et tu n’as pas de clignotants? Et tu as ta visite technique de surcroit?

Je ne sais pas s’il existe une brigade spéciale « transport en commun » parmi les unités de la police nationale et municipale mais il est grand temps de l’activer. Entretemps, la circulation dans la ville voit rouge.