Ce sera une grande première pour Madagascar. Les électeurs malagasy auront l’occasion d’utiliser pour la première fois de leur vie un bulletin unique dans le cadre de l’élection présidentielle pour cette année 2013. Il s’agit d’un bulletin qui regroupe sur une seule page les quelques trentaine de candidats qui se présentent aux prochaines élections présidentielles de Madagascar. Eh oui, il reste encore plus d’une trentaine malgré les dossiers éliminés et ceux déclarés non recevables pour telle ou telles raisons.

Dans tout changement de comportement, une stratégie de communication appropriée est plus que nécessaire pour aider les électeurs à assimiler les explications relatives à l’usage de ce bulletin unique. Une campagne de communication est utile pour faire face à une éventuelle résistance au changement. Une période de communication d’au moins trois mois s’avère être le minimum pour assurer une campagne nationale digne de ce nom.

En effet, les électeurs malagasy sont habitués à mettre dans les enveloppes le bulletin du candidat de leur choix. Mais ce ne sera pas le cas cette fois.

Certes, un grand tam tam a été fait au Coliseum d’Antsonjombe (???) et l’événement (oui c’en est un!) a été retransmis en direct sur la chaine nationale TVM. D’une part, ce n’est pas tous les électeurs qui captent les émissions de la TVM et qui ont regardé un énième concert gratuit au Coliseum, d’autre part, j’ai regardé le concert organisé pour l’occasion et j’ai remarqué que l’apprentissage de l’utilisation du bulletin unique était passé inaperçu. Je pense qu’il fallait revoir la bande (ou le fichier selon la technologie non incendiée et restante à la TVM) de la retransmission pour situer à quel moment on a expliqué à ceux qui sont venus voir leurs artistes chanter et se trémousser l’usage de ce fameux bulletin unique.

Quoiqu’il en soit, il reste encore des questions qui se posent quand à son utilisation :

  • y a-t-il une manière spéciale de le plier pour qu’il reste valide ou faut-il à tout prix suivre la seule façon de plier expliquer à gauche et à droite?
  • faut-il cocher, rayer, mettre ses empreintes digitales sur la case correspondant à notre choix? Lequel est autorisé et lesquels ne le sont pas?
  • si on encercle ou on entoure la photo du candidat qu’on aime ET/OU si on raye l’image de celui ou ceux qu’on n’apprécie pas du tout est-ce que cela va être valide?
  • si on prend le temps de découper la ligne correspondant à notre choix et puis la mettre dans l’urne une fois découpée est-ce que ce ne sera pas valide?
  • est-ce qu’il faudra mettre dans une enveloppe le bulletin unique comme on avait l’habitude de le faire auparavant?
  • si on coche et que le stylo/marqueur ou autre glisse pour aller dans la case du candidat précédent ou suivant, peut-on ressortir de l’urne et reprendre un bulletin alors qu’on est toujours dans les bureaux de vote?
  • peut-on utiliser du crayon, du surligneur, de la peinture, du stylo de toute couleur pour faire son choix?
  • peut-on entrer dans les bureaux de vote avec un bulletin qu’on possède déjà avant ou pendant les élections?
  • Si la case cochée est trouée, parce qu’on a appuyé un peu fort sur le stylo, et qu’on met quand même le bulletin dans l’urne, est que cette voix peut être comptée?
  • etc.

Ce ne sont que les questions de base mais je pense qu’il y a d’autres personnes sur les 22 millions d’habitants et les quelques 7 millions ou 11 millions de personnes inscrites sur la liste électorale qui ont d’autres questions.

Je sais qu’il n’y a que le contact direct avec la population locale qui serait le moyen le plus efficace pour expliquer tout cela mais néanmoins, il faudra aussi une campagne médiatique illustrant les explications.

A J-20 tout n’est pas encore perdu. Mettez-vous à cheval et hop! au galop!