Pour cette période de soudure 2010, les prévisions du Programme alimentaire mondial [PAM] concernant la sécurité alimentaire dans le sud de Madagascar, restent préoccupantes.

Comme nous pouvons le constater su le plan ci-dessus, les habitants de la région de l’Androy [Toliary, partie ouest] paieront le plus lourd tribut, en comparaison de ceux de l’Anosy [Taolagnaro, partie est].

Une nouvelle catégorie a été créé pour le SAP [Système d’Alerte Précoce] afin d’y regrouper toutes les « municipalités qui seraient susceptible de connaître des situations d’insécurité alimentaire aiguë au cours de la prochaine période de soudure ».
Les populations de ces municipalités subissent de très importante chute de leurs revenus habituels. Afin de faire face à cette situation, les économies et les actifs seront pleinement mobilisés.
Les départs d’hommes ou de familles entières vont être observés. La Nourriture est insuffisamment disponible. La ration alimentaire minimale ne sera pas assurée et un changement inquiétant du régime alimentaire est observé.
Dans ce cas, l’aide alimentaire doit être déclenché pour une moyenne de 5 mois à partir de Septembre.

Dû au manque chronique de précipitation, la famine ou « kere » est saisonnière dans la région du sud de l’île de Madagascar.

[Bulletin trimestriel consacré au système de surveillance de la sécurité alimentaire à Madagascar, octobre 2010 | Madagascar Food Security Monitoring System – wfp.org >>]

Update: 196′000 personnes seraient concernées par la forme aigüe de cette insécurité alimentaire qui touche le Sud de Madagascar [parties les plus écarlates sur le plan: Ampanihy, Beloha, Betioky et Ejeda].

L’insécurité alimentaire aiguë touche 196’000 personnes dans le sud de Madagascar, a-t-on appris jeudi [ndlr. 11.11.2010] à Antananarivo, capitale de Madagascar, auprès de la primature.

[…] les actions à prendre entre novembre 2010 à mars 2011 se feront en trois phases. La première consiste en la distribution ponctuelle de vivres dans 11 communes en difficulté alimentaire aiguë, dans les districts susmentionnés. La deuxième phase concerne la distribution ciblée de farine enrichie nommé « Mavitrika » par l’ONN. La troisième phase sera la relance agricole animée par le ministère de l’Agriculture.

[Madagascar : 196 000 personnes touchées par l’insécurité alimentaire aiguë au sud – Xinhua – 12.11.2010 >>]