Non classé

Chercher lsquowhawydoptimisme

Qui a dit que lsquowhawydatmosphère malgache était lourde, très lourde et malgré cela la pluie tardait à venir. Jsquowhawydavais remarqué que durant les périodes de grèves et de manifestation populaire il y a toujours eu du soleil et du beau temps à Antananarivo et plus particulièrement sur la place de 13 mai. Durant la période cyclonique, lsquowhawydénergie dégagée par les manifestants repoussaient même les cyclones qui menaçaient de traverser lsquowhawydîle, et en plus dsquowhawydune fois ssquowhawydil vous plaît. On a lsquowhawydhabitude de parler du lsquowhawydeffet ou de lsquowhawydimpact du battement dsquowhawydailes des papillons en Chine (pour ceux qui ne connaissent pas le dicton, ces battements risquent de causer de grave cataclysme à son antipode, bref«)

Ces deux dernières années, on a assisté à plusieurs cas de ras-le-bol généralisé de la population malgache. On assistait à une vague de départ, mais on constatait aussi une volonté de changer de vie et notamment de travail pour certains. Il nsquowhawydy avait pas de raison particulière mais juste une pression sournoise qui planait au dessus de tous et qui rendait la vie très dure malgré tout. Cet état dsquowhawydesprit ssquowhawydest manifesté en deux ou trois fois. La première se manifestait autour de août à octobre 2008, la deuxième en mars à juin 2009 et la troisième est plutôt éparse.

Les médias sont souvent à lsquowhawydorigine de cette sensation, ceux qui suivent les actualités et qui ne sont pas directement concernés sont les plus souvent ceux qui ressentent cette lourdeur de la pression atmosphérique et de lsquowhawydabsence de sensation de bien-être au quotidien. Ici on ne parle ni de bonheur ni de malheur, on parle juste de sensation quotidienne, une ville ou un pays où il fait bon dsquowhawydy vivre et dsquowhawydy travailler. Première solution des conscients : arrêter dsquowhawydécouter les journaux télévisés, parlés et écrits. Pas facile lorsqusquowhawydon a un choix limité de média de qualité. Ainsi, on se tourne plus facilement au divertissement, à la musique ou à la religion.

Mais comment éviter dsquowhawydécouter les actualités lorsqusquowhawydon sait que lsquowhawydinsécurité règne et que des attentats persistent par-ci et par-là. On essaie de se tenir informer le minimum possible. Du moins par le biais des « bouche-à-oreille ». On est étonné de voir la rue déserte lorsqusquowhawydon sort du bureau vers le coup de 20h du soir et on est toujours aussi étonné de voir tant de jeune qui se lèvent tôt pour ssquowhawydentraîner et courir le matin vers 4h30 jusqusquowhawydà 6h du matin. Une parenthèse sur ce phénomène : on manque gravement dsquowhawydinfrastructure à Madagascar car même les stades municipaux sont fermés au public.

Quand on veut rester on essaie de chercher lsquowhawydoptimisme autour de soi. Pour les femmes, csquowhawydest facile car il suffit dsquowhawydaller faire les courses ou flâner dans les différents magasins. Mais voilà, les vendeuses ont aussi oublié la courtoisie et le sourire, certaine vous regarde à peine et préfère commérer avec ses collègues au lieu de vous servir comme il se doit. Une autre manière de se changer ses idées est dsquowhawydaller faire un peu de sport pour éliminer les toxines et les mauvaises énergies sur soi. Mais dans les salles de sport ou sur les terrains on rencontre des personnes agressives et cyniques qui ont aussi perdu leur joie de vivre et leur gentillesse avec la situation actuelle.

On décide ainsi dsquowhawydadhérer à une association ou à un club de service mais les débats politiques, la guerre de clans ainsi que la guerre de leadership inhibe la motivation dans une vie associative. On décide alors de sortir un peu et dsquowhawydaller déjeuner ou diner dehors et continuer avec dsquowhawydautres endroits sympas qui sortent de lsquowhawydordinaire. Mais là aussi on fait très attention à son portefeuille pour ne pas dépasser le budget prévu au risque de mal finir le mois. Bref, où va-t-on ? nsquowhawydy-a-t-il point dsquowhawydactivité saine et ludique qui soit en même temps formatrice ?

Certains se réfugient dans la profession de foi et multiplie la participation à des cellules de prières ou des associations cultuelles. Ce qui nsquowhawydest pas mal en soi sauf que le fanatisme guète et souvent ce nsquowhawydest pas toujours la voie que certains recherche.

Pour ceux qui ont en le moyen, il existe plusieurs activités déstressantes et qui, le temps dsquowhawydune soirée ou dsquowhawydun après-midi, vous enlève de votre environnement quotidien pour vous projeter dans un monde fantastique. Ainsi, on peut jouer au paint-ball, au kart, au parapente, faire une randonnée en VTT et VTC, ssquowhawydinitier à des danses de salon, faire du squash ou du cheval, aller à la pêche ou partir le temps dsquowhawydun week-end à Nosy Be, Sainte Marie ou plus près à Mantasoa ou à Ampefy. On a même croisé des hommes politiques qui passent un séjour pas loin de la ville car ils restent avec leurs amies chez un nouvel hôtel hype de la capitale et profite de la piscine.

J'aime ma patrie et je souhaite le bien des malagasy

10 commentaires

  • saveoursmile

    tiens donc, je fais partie de ceux qui cherchent justement d’autres moyens de « sortir de ce traquenard du ras-le-bol »… du paint-ball et du squash à Tanà? Dites-nous-en plus sivouplé

  • mitiyu

    Le paintball se trouve du côté de Laniera et d’Ivato, je ne saurai indiquer exactement lendroit car on s’est égaré à deux reprises et le squash c’est à Ambohidahy.

  • Thierry Andriamirado

    Aaaaah! Le paint-ball j’aimerais bien savoir par où çà se trouve, en effet! On m’avait déjà parlé d’un truc route d’ivato mais j’ai pas trouvé! Oh oui, dites-nous en plus: j’ai une revanche à prendre avec @saveoursmile 😉

  • saveoursmile

    mitiyu> M’ci … à celui d’entre nous qui le retrouvera le premier d’indiquer le chemin
    Thierry> lol … je ne m’en souviens plus si on faisait partie d’une même équipe à l’époque, je me souviens juste que mon coéquipier m’appellait par le nom « madagascar », trop difficile de se donner des consignes tout en essayent de ne pas torturer le nom d’un etranger? … est-qu’il y aura des hot-dog cette fois-ci? hihihi

  • mitiyu

    ce sera intéressant d’organiser une partie entre les internautes … idées à creuser, en attendant cherchons le chemin 😉

  • Shooter

    slt tout le monde. le paint ball ici a tana j’en entend souvent parler et j’en ai vrt envie d’en faire. Si quelqu’un pouvait me dire comment s’appelle l’endroit qui abrite ce jeu, ce serait facile d’aller la bas pour le trouver. je ne sais pas si c’est un genre d’espace loisir ou autre. merci de m’aider
    PS j’suis un grand fan de jeu de shoot en particulier counter strike.

  • saveoursmile

    je suis sûr que le gars n’y voit pas d’inconvénient si je mets son numero ici vu que c’est de la pub gratôs pour lui 0400835 (Orange)
    Je veux des photos et un plan d’accès de la part de ceux qui y iront 😉

  • Mitiyu

    Tiens on devrait faire une partie entre bloggers, geek et autres. Genre Antananarivo mi…tifitra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.