Je me demande s’il y a déjà eu une élection vraiment juste à Madagascar. Je veux dire sans trafiquer les résultats et sans que tel ou tel candidat triche. Ce qui est sûr c’est qu’on n’a jamais tenu en compte le taux de participation des électeurs. Que ce soit 27% que ce soit 46% ou plus c’est la même chose.J’aimerais  juste attirer l’attention des chers visiteurs de ce blog que l’Islande a donné un exemple frappant à la communauté internationale. En effet, pour le premier référendum du pays (?) les électeurs ont dit NON à 93%.A Madagascar (comme dans la plupart des pays je suppose), la problématique de l’organisation d’un référendum est la formulation de la proposition. D’une manière à formuler une phrase directive orientant le votant à son choix. Ce cas de l’Islande reste intéressant pour deux principales raisons :- la première est que c’est rare que des « NON » triomphent- la deuxième est que ces « NON » ont été votés massivement, presque à 100%. Donc logiquement les 7% restant sont les banquiers ou les investisseurs ayant leurs intérêts dans cette histoire de remboursement populaire (soit à peu près 28000personnes).En tout cas, les Grecs, ancêtres de la démocratie, n’ont pas eu cette brillante idée…