Deux rencontres, deux défaites…Je pense que fatalement il fallait s’y attendre car Madagascar figure parmi les pays où le football n’est pas vraiment le sport national qui possède des illustres champions. Je sais que j’ai déjà été fier de la Boxe, du Tae Kwon do, de quelques disciplines de l’athlétisme, de la pétanque, etc. Mais pour le foot, je dois creuser un peu dans mes souvenir pour retrouver le fameux CLUB M, non pas mauriciens mais bien malgache au temps de Peter Schnitger.Avec les amis européens ou africains, quand le sujet tourne autour du foot, le malgache devient l’avocat du diable ou préfère ne rien dire. Pour ma part, je préfère m’éclipser un moment pour aller aux toilettes ou pour téléphoner quelqu’un. Mais en revenant, le sujet est souvent loin d’être terminé et on écoute tant bien que mal et on essaie de donner au minimum son opinion. Les autres parlent de « leur » Samuel Eto’o ou du « grand » Didier Drogba. Moi, j’ai dans mon souvenir un très lointain Claude Kely que je ne connaissais même pas ou un pauvre Dezy Monstre que je rencontre de temps à autre du côté d’Anosibe ou de 67ha.Mais à ce qu’il paraît, le football malgache n’a pas toujours été ainsi. On recherche des témoignages.J’ai juste entendu dire que l’équipe de Saint Michel issue du collège du même nom a été, jadis, une fierté nationale. (Comme pour son équipe de handball ou de judo ou encore un certain temps le tennis de table, pour la natation et le volley ball j’ai aussi des questions…)Bref, quel est réellement le problème actuellement? est-ce un problème de matériel et d’encadrement ou d’une structure adéquate qui contribuera à l’épanouissement du football malgache? Et quel est le fond de ce conflit quasi-permanent qui oppose le Ministère et la Fédération Malgache du football?Autant de questions qui nécessite autant sinon plus de réponses. Car à ce jour, si quelques joueurs arrivent à se placer sur le devant de la scène internationale, la majorité boude sur place faute de moyens à ce qu’il parait. Mais ne doit-on pas faire la preuve de ce qu’on peut faire avec les moyens du bord avant de demander plus lorsqu’on arrive à obtenir des résultats?Pour l’instant, je préfère écouter les cris et les hurlements des supporteurs de l’extérieur du stade au lieu d’aller voir quelque chose qui me décevra en rentrant…à bon entendeur!