Avec un certain recul, je constate que certains hongkongais n’ont pas de scrupules pour arnaquer ou escroquer leur client. Si un de ces jours vous voulez visiter Hong Kong et particulièrement Kowloon, il est important de prendre quelques mesures pour ne pas vous faire avoir. A Tsim Sha Tsui (abreger en TST et prononcer « tjimssatjoy »), le quartien le plus populaire et touristique de Kowloon, la presqu’île de Hong Hong, il faut éviter de suivre les indiens, sri lankais ou encore maldiviens qui vous propose des « copy watch » des montres « fake » en quelque sorte. Ces gens vont vous proposer des copies de Rolex, de Patek Phillipe ou d’autres grandes marques entre HK$100 et HK$400. Vous allez vous faire arnaquer parce que d’une part la qualité proposée vaut largement moins que le prix proposé et d’autre part vous allez aussi favoriser et encourager la production contrefaite.

Par la suite, il faut aussi se méfier des magasins de matériels électroniques et d’appareil photographique le long de Nathan Road. Leur strategie est de vous faire acheter plus sinon mieux, ce qui est naturel commercialement parlant. D’abord, les vendeurs vous interpellent dans la rue, affirme qu’ils disposent tout ce dont vous avez besoin, montre sur une calculette le prix (souvent bien bas par rapport à la valeur réelle) puis lorsque vous décidez d’acheter, le vendeur téléphone quelque part (souvent en cantonais pour que ceux qui parlent mandarin ne comprennent pas ce qu’ils se disent) et vous retient 10 à 15mn jusqu’à ce que la marchandise arrive (par la porte de derrière, bien sûr!). Entre temps, le vendeur tente de vous vendre un produit concurrent plus cher. Si le produit ou l’option proposé ne vous intéresse pas, souvent le vendeur vous annonce que le produit initialement demandé est en rupture de stock. Il a raté son coup et ne veut plus vous vendre quoique ce soit. Mais heureusement, tous ne sont pas comme ça et tant mieux pour le touriste. Donc éviter si possible ces quartiers pour ces produits. Pour les matériels électroniques il y a trois autres endroits plus professionnels que vous pourriez visiter sans souci (cf. image)

Le plus difficile c’est que la plupart des vendeurs de ces magasins suivent un programme de rotation qui vous empêche souvent de retrouver la personne avec qui vous avec discuté initialement. Par ailleurs, il faut se méfier, comme en Chine, des faux billets, particulièrement ceux de 100. C’est pas sorcier!