Le mystère du vol AF 447 me fait penser au mythe de l’accident aérien. Voyager en avion n’est pas toujours rassurant pour les néophytes et les abonnés et relève de temps à autre d’une sécurité aléatoire comparable à un jeu de roulette russe. Un accident est toujours triste mais quelque part on ressent la baisse de responsabilité de certaines entités.

 

 

La compagnie AirFrance-KLM figure parmi celles qui ont été la moins touchée par les différentes crises successives touchant le secteur du transport aérien mondial. Les attentats terroristes, les détournements d’avion et les différents accidents aériens ont fait baisser pendant un certain temps le flux des voyageurs. Ensuite la crise financière qui a entraîné une crise économique mondiale a freiné la dépense des ménages réduisant par conséquent le budget voyage de la famille.

 

Je suis un adepte du vol AF 905/AF 908 assurant la liaison Paris – Tana – Paris. Je l’ai fréquemment emprunté depuis 2001 et je dois avouer que je ne connais pas du tout la situation des autres compagnies concurrentes telles qu’Air Madagascar et Corsair.

 

Etant un abonné de ce vol, les principales améliorations que nous avons pu constater concernent surtout le logiciel interactif à bord. C’est le logiciel qui gère la diffusion des films, de la musique, des jeux mais aussi du message de l’équipage à bord. On constate qu’il y a eu plus de films que d’habitudes depuis 2008. Avant, on pouvait regarder la majorité des films programmés jusqu’à destination et maintenant on n’a pu regarder que le tiers de ce qui était programmé.

 

Mais ce vol me fait peur depuis 2007. En effet, on ressent une certaine insécurité sournoise et un confort régressant à bord. Le compartiment bagage fait plus de bruit, les plaques de mur semblent trop bouger qu’avant et la panne de quelques écrans au départ n’est pas du tout rassurant. On se surprend même à se faire brûler par des décharges de courant électrostatique en touchant les poignées des toilettes ou du siège.

 

Depuis l’accident de l’AF447, le cours de l’action d’Air France KLM a chuté. Si avant, on avait l’habitude de trouver le cours d’une action à 11,20 euros elle a aujourd’hui baissé à 11,15 euros. Cela peut sembler minime ou insignifiant mais cette variation est une sonnette d’alarme qui rappelle à l’ordre les responsables. Cela signifie d’une manière plus simple : « votre cours baisse car personne ne veut mettre de l’argent dans l’insécurité »

 

Néanmoins, je reconnais l’effort de l’équipage (le PNC) et de la compagnie dans ce marché moyennement concurrentiel et la stratégie globale de l’entreprise tend vers le professionnalisme et la sécurité ainsi que la variété de l’offre. Le programme de fidélisation marqué par les miles gratuits pour chaque vol est un système bien rodé qui incite toujours à choisir la compagnie malgré tout cela. Pour la suite : wait and see…