Question existentielle à une heure tardive, clôturant rires et soupirs à refaire le monde entre amis: l’amitié homme-femme existe-t-elle, dénuée de fard à paupières et d’arrière-pensée?
NB: Ce post ne se prend absolument pas au sérieux, si vous êtes en quête de réponse, réfléchissez-y à deux fois avant de continuer à lire. :)
Derrière cette notion ma foi complexe, se mêlent ambivalence, des différences comportementales entre les deux sexes et de la séduction qui n’est jamais très loin. Mais on se conforte à penser qu’homme et femme ne peuvent être amis que lorsqu’un des deux au moins n’est pas particulièrement attiré physiquement par l’autre. Plaît-il? Un petit tour d’horizon.

Il ne vous attire pas du tout physiquement. Cheveux éternellement ébourrifés, de grosses lunettes-loupes, un laisser-aller vestimentaire, et sans relation, de 20 ans votre aîné. Ajouté à cela un humour décapant, une intelligence à vous rendre basique, d’une attention exquise et mélomane. Vous êtes avant tout collègues, et du fait de la différence d’âge, vous avez beaucoup à apprendre de lui, de son expérience professionnelle, il est votre mentor en somme. Vous êtes plein d’estime pour lui, valeur fondamentale de votre amitié. Qu’il ait fait allusion à son pesant célibat ou souvent exprimer l’estime réciproque qu’il a pour vous, c’est fort possible, et vous vous contentez de prendre cela au premier degré. De prime abord, sa négligence physique a fait peur quand vous l’ avez présenté à votre mère. Hum! Vous vous dépêchez de rassurer: « Ne t’arrêtes pas aux apparences, c’est un ami. Donc un type formidable. »

A contrario, il est votre idéal physique. A chaque fois que vous le regardez, vous soupirez de plaisir. Il a même rendu vos copines hystériques lorsque vous l’avez présenté lors d’une soirée. Que vous soyiez attiré par lui, rien de plus normal, il pourrait avoir toutes les filles qu’il voudrait. Mais qu’il soit épris de vous, en voilà une idée moins évidente. Vous n’êtes pas foncièrement du genre canon, vous ne faites pas retourner tous les hommes quand vous passez. Mais aussi absurde que peut l’être l’Homo sapiens, vous décrétez que vous n’êtes pas faits l’un pour l’autre, hormis en toute amitié, en tout bien tout honneur (ndrl: cette expression m’éclate toujours). Vous êtes masochiste, mais votre intuition so féminine ne vous a jamais trahie. « Je suis hypnotisée par lui, mais je ne veux que son amitié, hourra! » 

Il n’est pas Apollon et vous vous plaisez. Partis d’une relation légère et amicale, vous réalisez un jour que votre entente est si parfaite que vous effleurez la pensée secrète « amitié et plus si affinités ». Mais votre grande sagesse réciproque (ouf!) vous dicte qu’un très bon rapport ayant débuté sur des notes amicales se doit de rester amical. L’amitié, parent pauvre de l’amour? Lorsque vous le présentez à vos parents, ils s’empressent, curieux: « C’est ton petit ami? » « Oh non! On est juste de grands amis! » Et même lorsque vous partez loin, loin, et que vous vous retrouvez dans la même ville des années après, ni le temps, ni la distance n’y changeront rien. C’est le propre de l’amitié.

Vous êtes en couple, lui aussi. C’est une valeur que vous respectez et à laquelle vous tenez. Quand vous faites la connaissance d’un couple, vous développez rapidement davantage de complicité avec l’homme qu’avec la femme. Vous ne vous l’expliquez pas mais c’est toujours ainsi. Parmi ceux-là, vous comptez celui que vous qualifiez de meilleur ami, qui vous confie tout. Du plus pragmatique au plus intime. De son entreprise à gérer, à ses carottes trop cuites, ou encore ses aventures extra-conjugales. Il vous sort tout de même avec aplomb un jour « Pourquoi ne t’ai-je pas connue plus tôt? Je t’aurais épousée. » Ce genre d’insinuation vous agace quelque peu, bien que vous le preniez avec humour. « Une autre serait à ma place« . En tant qu’ami, vous ne le jugez pas, vous l’acceptez tel quel avec ses qualités et mon Dieu, ses nombreux défauts. L’amitié permet ce luxe d’accorder davantage de tolérance, de largesses qu’on aurait du mal à concevoir dans l’amour.

L’amitié homme-femme vous permet de caser tous ces hommes que vous appréciez, que vous estimez selon, avec qui vous êtes comme cul et chemise, avec un grand MAIS. Il faut aussi justifier que vous soyiez davantage entourée d’hommes que de femmes. :)
Ceci dit, hormis ces cas de figure dont toute ressemblance avec des faits réels serait fortuite, si, si, vous croyiez à ces amitiés, sans contexte ni prétexte. Juste qu’il vous paraît plus facile de les gérer avec des non-Malagasy. Peut-être qu’après tout, seuls sur une île, on ne jure plus de rien!