Communauté,  Témoignages

Se perdre dans la modelisation/conceptualisation ou agir en toute spontaneité

Salanitra é, comme l’annoncerait Vahömbey… Clin d’oeil à l’album Bezoro qui est d’autant plus approprié car ceci est mon premier billet sur M@lagasy Miray (merci à Tattum pour l’invitation). Quoi de plus naturel que de choisir la catégorie « Témoignages » et « Communautés », les autres sujets ayant été débattus depuis belle lurette que je passerai beaucoup de temps à essayer de les comprendre avant de poster un billet (au risque de ne rien publier à la fin) … ce qui m’amène directement au titre de ce billet « Se perdre dans la modelisation/conceptualisation ou agir en toute spontanéité »(je fais bien sûr référence à ma propre personne qui rejoint une communauté déjà établie et dont les membres ont déjà leurs propres sujets de prédilection et se connaissent virtuellement, ou IRL à en juger par les compte-rendus des Tana miblaogy 3ème édition si je ne me trompe)…

En mode conceptualisation/modélisation (peut-être parce qu’à une certaine période de ma vie, j’ai eu une formation d’ingénieur) : je me dis, essayons de voir sur M@lagasy Miray les gens qui ont les mêmes centres d’intérêts que moi- étant donné qu’il n’y a pas encore de catégorie « entrepreneurship »(Hop là: l’ingénieur aux lunettes s’est-il éclipsé? Je dirai non, c’est une suite logique d’un parcours que je me suis tracé).Il est vrai qu’il y a déjà une catégorie « Développement » mais j’ai l’impression que cela relève beaucoup plus du niveau macro-économique et social- ce qui n’est pas trop ma tasse de thé. Bref c’est comme si j’annonçai la couleur (pour ceux qui jouent à la belote) …Je voudrai échanger sur l’entrepreneurship à Madagascar sur M@lagasy Miray – c’est bien sûr un souhait, et ceci n’exclut en rien le fait que je puisse m’intéresser à d’autres sujets (sinon je ne m’essaierai pas au blog n’est-ce pas?)…

En mode spontané, je m’en vais de ce pas parcourir les billets déjà postés …Et je vais sûrement déroger de temps à autres à mes résolutions en mode conceptualisation/modélisation … 🙂

Donc, pour ne pas être taxé de nombrilisme, j’aimerai avoir l’avis de cette communauté sur la question suivante: en affaires, les malgaches fonctionnent-ils plutôt en mode conception/modélisation (planification sur du long terme) ou plutôt en mode spontané (opportunisme)? Et quelque soit votre réponse, est-ce un mode de fonctionnement qui soit bénéfique aux affaires?

Et au plaisir d’échanger avec vous tous.

S@ve Our Sm:)e

(et pour ceux qui seraient tentés de faire l’analogie, non ce n’est pas un plagiat du motto de Hery, mais les malgaches sont mondialement connus pour leur sourire, non? Le sourire: encore quelque chose en voie de disparition à préserver, à rajouter à la longue liste des espèces en voie de disparition à Madagascar)

http://www.friendfeed.com/saveoursmile

4 commentaires

  • Tattum

    Tonga soa Save our smile 🙂
    Ton post confirme ce que je viens d’écrire: peut-être mieux accueillir les nouveaux membres. 🙂 Sens-toi à l’aise, ici le seul cadre est la charte du site, sinon place à la spontanéité! Pas de moule, pas de règle éditoriale, pas de censure (tant qu’on n’enfreint pas la liberté présentée dans la charte), la seule limite est l’imagination. A chacun de faire la différence justement.

    Concernant les thèmes développés, cela va demander une petite communication aussi. En fait, le vrai classement des thèmes abordés ici n’est pas les Catégories (ci-contre) mais les tags (version dite moderne de classement des articles, ci-contre également). Il est prévu de remanier ces catégories justement, pour les rendre plus généralistes et habituer les gens à se référer aux tags plutôt.
    Bientôt, bientôt… mais cela ne nous empêchera pas de te lire sur l’entrepreunariat, c’est super intéressant.

  • manalina

    Opportunisme en ce qui concerne les anciennes générations conception/modélisation pour les jeunes pousse d’aujourd’hui … on est beaucoup moins téméraires je dirai. Une certaine personne Situation économique oblige surement …

    Bienvenue sinon (^_^)

  • saveoursmile

    Merci à tous pour l’accueil. Bon, j’ose espérer que le tag « entrepreneurship » aura la taille d’obélix d’ici peu avec l’aide d’autres bloggers 😉
    Pourtant, j’ai l’impression que c’est plutôt la jeune génération qui est plus téméraire et qui s’embarque dans ce qui est communément appelé « bizna » (opportunisme) à Mada. Même s’il y a de plus en plus de formations orientées gestion, ou encore, même si les instituts supérieurs se targuent de produire des têtes bien faites directement opérationnels, peu de jeunes se lancent effectivement dans l’entreprenariat. Sont-ils moins téméraires? Ou plutôt, n’ont-ils pas été forgés/préparés à le faire

  • Tattum

    Je me rends compte que je n’ai pas répondu à ta question. Je ne réponds pas pour les autres, jeunes entrepreneurs, par manque de recul et d’actualisation de mes connaissances du terrain. Donc plutôt un point de vue personnel.

    Perso, je pense avoir le sens du leadership, moins d’entrepreneurship. Déjà, parce que pour l’heure, je n’ai pas encore trouvé la super idée pour me mettre à mon compte.

    Sinon, je suis de ceux qui aiment travailler dans un cadre défini (et même selon des normes reconnues), avec des objectifs précis, et une méthodologie claire. Et aucun sens (et surtout patience)commercial, donc le business et moi… 🙂
    Par opportunisme, je le prends comme positif dans le sens de la proactivité et du sens de l’adaptation, de la créativité, mais j’ai tendance à penser que chez les Malagasy, l’opportunisme consiste à mieux épier ce que font les autres pour se précipiter à copier à la moindre bonne idée.

    Donc plutôt conception/modélisation, avec une bonne dose de curiosité et de créativité (cette dernière n’est pas une de nos premières qualités).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.