Après le passage du cyclone Ivan, un mouvement de solidarité et d’aide se déploie, sur le terrain et sur le net. Donner chacun à son échelle, en pensées de soutien, en actions concrètes, ce que l’on peut, car on le peut. En espérant sincèrement que certaines ne soient juste de la récupération médiatique, comme on a déjà pu voir après le tsunami en Asie ou Katrina en Amérique.

Ils ont annoncé que suite à l’effondrement de l’hôtel Antsara à Saite-Marie, neuf personnes qui s’y trouvaient auraient perdu la vie.
Vous avez dénoncé le danger de véhiculer un peu trop rapidement des informations non vérifiées, qui plus est lorsque celles-ci sont erronées.
Vous avez très justement soulevé l’absence de dispositif et de numéro d’urgence pour ceux qui ont besoin d’aide ou [Mg], pour les appels au secours, concernant justement les sinistrés de l’hôtel Antsara. Et combien cela peut être terrible pour les victimes et leurs proches.

Depuis l’appel téléphonique de sa fille dimanche à 8h30, Simon Rabenatoandro a tout fait pour émettre des appels de détresse afin de sauver sa fille. «J’ai passé 150 appels pour alerter tout le monde, des militaires jusqu’aux autorités civiles. En vain», souligne ce père qui dénonce l’indifférence de tous les responsables. Il a aussi pris la peine d’alerter les journaux. «Ma femme et moi avions vécu dans l’angoisse pendant 70h, à attendre qu’une information vienne de notre troisième enfant, Judith», raconte-t-il.

Vous avez enfin relayé le témoignage de deux rescapés rapatriés à Antananarivo, paru dans l’Express Madagascar.
Qui qu’ils soient, plus les milliers de sinistrés dans tout Madagascar, on se sent concerné et solidaire. Mais force est de dire que si on a en plus eu l’occasion de les connaître, comme de les avoir lu puis rencontré, ça fait un choc supplémentaire…

La rescapée dont vous parliez est une bloggueuse, membre de Malag@sy Miray. Je l’ai appris hier…
Loin de l’idée de scoop, et bien que j’imagine que lire les blogs soit le dernier de ses soucis, ce message lui est adressé pour lui communiquer tout notre soulagement, soutien et pleine solidarité.