Economie,  Langue (Fr),  Politique

Mada sur Public Sénat

Cela fait un petit moment maintenant que je me suis mis à jouer à cache cache avec mon ami le net, et ce pour diverses raisons d’infrastructures et de logistiques dira-t-on. Du coup je me suis rabattu sur le petit écran. 700 chaines en numériques et rien de regardable.

Bon j’exagère. Il y a tout de même des émissions qui sont intéressantes. Ce fut le cas de celle diffusée par La Chaine Parlementaire (LCP) la semaine dernière. Rassurez vous je ne galère pas au point de regarder cette chaine. Quoiqu’il est assez marrant de les voir se chamailler pire que des gosses de la maternelle. L’émission en question était consacrée à Madagascar et comportait deux parties : la première un reportage vidéo sur les évènements de 2002 intitulé « 7 mois de chaos » et la deuxième un débat sur la situation 5 ans après.

Pour ceux que ça intéresse la vidéo du débat est disponible à l’adresse suivante :

Public Sénat – LE DEBAT : MADAGASCAR

Éternel optimiste, amoureux de la nature et fan de technologie (oui c'est compatible =D), amateur de jazz et de design, amoureux de WordPress, accro du café, malagasy, et bien sur être humain.

9 commentaires

  • Jogany

    quoi?????? tu as pas le net??tu as cassé un de tes doigts?? ton clavier est en panne??
    ouf…heureusement qu’il y a notre meilleure amie la tv, et si en plus elle est bavarde,…

    Bizzzz Many

  • Tattum

    Ca fait plaisir de te lire 🙂
    J’ai regardé la vidéo une première fois, très intéressant mais ça mérite d’être revu au moins une fois avant de commenter utile. 44min tout de même, pas à la va-vite quoi!

  • Mitiyu

    Jentilisa> tena ilay reseka delestazy aloha dia tena mankaleo mihitsy e. Ankoatra io koa dia tapatapaka daholo koa ny fifandraisana tam Internet (Tsy dia tiako izany ilay teny hoe « Aterineto » e!) Celtel, Dts, Blueline, … tsy nisy nandeha avokoa fa dia tapaka dia mahazo kely dia tapaka.

    Manalina> tena mavesabesatra ho anay ilay vidéo fa tsy voasokatra fa rehefa tapitra angamba ny propagandy mety handeha tsara io fifandraisana io.

  • Jogany

    Ndana aingana i Many mandika an’io !!!
    allez allez allez…si tu veux de l’aide on peut couper la vidéo en morceaux et résumer puor nos copains de Dago …
    moi je propose hein…

    je veux bien prendre 10 minutes…..parce que j’avoue jsuis pas allée voir

    bon bon ça vous dit?

  • Rajiosy

    nijery kely 20mn aho dia lasa fa mankaleo be ilay izy. miteniteny foana sady tsy mahay miteny frantay ny malagasy teo (nefa efa ela niainana taty andafy, observatera politika hono ry zalahy, aok’etsy tsy hanonona anarana aho). mahamenatra aloha ny sehon’ny malagasy toy ireny e.

    ny resaky ny frantsay mpandray anjara no nahafinaritra satria mantsy rehefa miresaka momba an’i madagasikara izy ireny dia mitandrina sy mandanjalanja be mihitsy. sady hita hoe fantany ny lazainy.

    t@ iny (20 mn no hitako) aloha dia tena tsy nahavoa ny diaspora 🙂

  • Tattum

    C’est vrai qu’un résumé serait pratique pour nos amis à Mada. Many, tu te lances?:)

    Je n’ai pas encore revu la vidéo mais ce que je reprocherai, c’est que les interlocuteurs sont restés assez dans leur propre domaine, propres expériences, au risque de les généraliser pour tous les Malagasy non présents..
    Cela reste toujours le piège de représenter. Au nom de quoi représente-t-on finalement?
    Quant aux avis des invités, ça reste intéressant d’écouter ce que les autres ont à dire même si on ne partage pas, sa ahoana?

  • nante9

    Merci à celui qui a mis à disposition le lien. J’ai pu voir l’émission jusqu’à la fin et je pense que c’est déjà bien d’avoir un débat de 40 minutes sur la situation de l’île. Cela reste une bonne initiative car on n’en parle pas beaucoup dans les médias et peu de gens ou producteurs s’y risquent à produire une telle émission concernant le pays.
    Et pour la question de représentativité, je pense que les invités étaient là pour parler de leurs expériences respectives faute de pouvoir inviter 16 millions de malgaches.
    La femme qui représente une collectivité territoriale était honnête en précisant qu’elle parle d’Antananarivo car c’est avec la CUA qu’elle travaille.
    J’ai vu aussi Bekoto qui évoque la situation des tireurs pousse pour les deux régimes, un intellectuel qui évoque sa perception de la situation, une écrivaine qui reconnaît les efforts déployés dans le milieu scolaire, les 4×4 qui pullulent dans la capitale, un observateur qui pointe du doigt la faiblesse de la société civile…
    Néanmoins, je rejoins les autres remarques qui disent que du coup ils ont parlé peu de la situation socio-économique du pays 5 ans après 2002.
    Alors on peut toujours faire mieux et s’offusquer de ce qui n’est pas dit mais c’est le problème du monde des médias, le temps est limité.
    Mais on peut quand même reconnaître que c’est une bonne base pour mûrir nos réflexions personnelles. C’était une petite agora offerte à ce pays trop invisible dans l’espace médiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.