Conversations … ACTION ! Après Septembre plutôt sportif, Octobre se révèle être tout aussi actif. Oktobra, c’est le mois des actions sur le terrain. Finies les questions existentielles (néanmoins essentielles) sur « pourquoi bloggue-t-on? », bonjour les projets concrets !

On commence avec Foko mené tambour battant par nos quatre bloggueurs activistes . De Kelilalina à Madagascar Tribune en passant par le World Wide Web, ils sont partout à la fois, distribuant ballons de foot d’une main et bons conseils pour se connecter de l’autre.

A l’instar de Foko, Mialy a participé – à sa manière – à la journée du refus de la misère en nous offrant le portrait d’Anselme. L’humilité et la lucidité de cet ancien professeur vous remettent sérieusement à votre place. En écho sonore (et visuel), deux portraits croisés côté hémisphère Nord vus chez Nantenaina .

Octobre, mois de tous les manifestes et notamment celui issu de la dernière garden-party 😉 . Où il est question de développement d’internet à Madagascar , réduction de la fracture numérique et appropriation de l’espace démocratique. (version française disponible ici ou ici )

Ca me rappelle une anecdote. Un collègue informaticien de mon père a une théorie bien particulière. Pour lui, Internet a accompli le rêve du communisme. A savoir un libre accès à l’information, le développement de plateformes collaboratives (wiki, blog à plusieurs mains, etc…)

Mmmh vous avez dit « révolution d’Octobre » ? :)

On se donnera la main, tous les moins que rien
Y aura du soleil sur nos fronts
Et du bonheur plein nos maisons
C’est une nouvelle ère, révolutionnaire
Fredericks, Goldman, Jones, Rouge

Allez, on profite tant qu’on y est pour faire un petit bonjour aux « nouveaux » bloggueurs Rajiosy, JF et Ikalakely (il y en a sûrement d’autres mais ce billet n’a pas vocation à être exhaustif).

Et par la même occasion un gros bisou à ces deux bouts de chous et demi (félicitations Lilia en passant ) .
De futurs bloggueurs, qui sait ?
:-)

PS: mes grosses lacunes en malgache m’ont fait mettre de côté tout un tas de billets tout aussi intéressants les uns que les autres.
Miala tsiny fa mbola misy beaucoup de chemin à faire encore avant que je ne réussisse à écrire un billet en malgache. D’ailleurs si quelqu’un veut compléter ce tour de la blogasyfera en malgache, n’hésitez pas !

Je me déculpabilise un tout petit peu, en voyant que cette question de la langue est récurrente chez mes fellow blogguers ici ou là. 😉