Lors de discussion à Antananarivo miblaogy 4.0, j’ai appris l’existence de l’association Namana Serasera Dago, constituée actuellement d’une centaine de membres appelés Namana signifiant ami, issus du site communautaire malagasy serasera.org, tous basés à Madagascar.
Il s’est trouvé que cette association a justement organisé une rencontre le samedi 20 octobre dernier, invitant le fondateur du site pour l’occasion, Hery, et afin de fêter le 5ème anniversaire de namana.serasera.org. J’y suis allée afin de faire la connaissance de cette association jusqu’ici méconnue dans la sphère internet malagasy. Peut-être aussi parce que je dois reconnaître que je suis certes inscrite en tant que membre sur le site serasera.org, mais trouve rarement la disponibilité de le fréquenter assidûment. Mais sur place, on porte justement davantage d’attention à ce genre de sujet, tout comme le concert de Mahaleo que je ne veux surtout pas manquer cette fois!

Les Namana Serasera à Madagascar sont devenus de plus en plus nombreux, et ont au fur et à mesure dépassé la dimension virtuelle pour se rencontrer en personnes. De ces réunions est née l’idée d’aller au-delà d’échanges sur la toile à des activités concrètes et utiles pour le pays. C’est ainsi que s’est officiellement constituée l’association, ainsi que son bureau. Les premiers objectifs ont éte de donner de la visibilité au site communautaire ainsi que leurs membres, afin de constituer un véritable réseau, utile dans les échanges tant professionnels que communautaires voire personnels. En effet, nombre des namana travaillent dans des organismes et sociétés pouvant aider dans leurs initiatives, pour ne citer que Les Nations Unies Madagascar. 

Puis Namana Serasera Dago a développé ses activités en s’alliant à une association verte, Mila Soa, avec qui ils ont signé un contrat pour un projet environnemental, afin de planter deux fois par an des arbres dans la région d’Andranovelona, dont est issue l’eau de source malagasy Eau Vive, sur la route de Mahajanga. Ils ont actuellement ensemencé 1500 pieds, et la prochaine sortie aura lieu le week-end du 10 novembre.

L’association a par ailleurs décroché un projet dans le cadre de la prévention contre le Sida, et est actuellement en cours de finalisation du dossier afin d’agir au plus vite sur le terrain. Bien qu’il existe une visibilité quasi centralisée dans les forums du site serasera.org mais toutefois limitée sur internet car réservée à un cercle d’habitués, sur place, l’association a déjà établi un nombre important de partenariat avec des organismes, sociétés et bailleurs de fonds (banques, organismes de coopération, etc…), la soutenant dans ses projets.

Suite à un entretien avec le président de l’association, Glou de son pseudo (les namana fonctionnent sous pseudos), confie que la très grande majorité des namana accèdent au site de leur lieu de travail. Surfer autrement que pour l’email ou une motivation très personnelle pour les sites de rencontre, semble encore difficile dans les cybers, où la connexion mérite encore d’être améliorée. Cependant, il existe une volonté voire un début de projet de contribuer à davantage d’accès à internet des Malagasy.

Ainsi, des représentants seront présents lors de la réunion décidée à l’issue d’Antananarivo miblaogy 4.0 le 27 octobre prochain, afin de discuter sur la possibilité de participer à développer l’utilisation d’internet à Madagascar, pouvant devenir les ambassadeurs du projet, étant déjà une structure stable, fiable et administrativement constituée.