Dans le précédent post, Dotmg a témoigné de son expérience d’abstentioniste de grève tiré de ses mémoires des « années Vontovorona ». De légitimes revendications étaient instrumentalisées par un petit nombre d’étudiants appellé « les meneurs » pour leur propre intérêt [ici des voitures neuves].

Le lendemain VANF rencherissait dans sa chronique en relatant s’être faire huer par un amphi rempli de « candidats grévistes » dans ses années estudiantines avant de conclure en ces mots « Il va falloir le faire savoir : c’est au Tiers-Monde, et ses misères collatérales, que les grévistes devraient s’en prendre ».

Hier à Genève, mardi 10 juillet 2007, des jeunes expulsés du squat de la Tour ont manifesté bruyamment suite aux grenades lacrymogènes lancé par la Police sur eux alors qu’à quelques kilomètre de là, au jardin Botanique se tient l’exposition Ré-agir sur le développement durable.

Pour ma part je n’ai pas manifesté hier à Genève et je n’ai jamais mis les pieds à Vontovorona, à l’école supérieure polytechnique d’Antananarivo [ESPA], mais grâce à la couverture du sujet par Fanja Saholiarisoa, de l’Express de Madagascar voilà ce que j’apprends:

– jeudi 03.08.06, la grève de étudiants continue mais « des électriciens se rendront sur le campus, ce jour, pour mesurer la longueur des fils nécessaires à de nouvelles installations » lexpressmada.com 03.08.06 >>

– jeudi 05.10.06, Vontovorona recevra bientôt de nouvelles installations car « un transformateur de 500 KWA y sera installé par la CIMELTA et la JIRAMA » lexpressmada.com 05.10.06 >>

– mardi 11.10.06, « la Banque mondiale lui [ndlr. le campus de Vontovorona] a alloué une enveloppe de 44 000 dollars, soit Ar 90 millions. Cette somme pourra servir à l’amélioration des conditions dans lesquelles vivent les futurs ingénieurs » lexpressmada.com 11.10.06 >>

– samedi 16.06.07, profitant de la couverture médiatique du Rallye Dzama prévu passer à proximité, les étudiants refont la grève en bloquant la RN1 car malgré les promesses d’améliorations « le problème du délestage persiste » lexpressmada.com 16.06.07 >>

– mardi 19.06.07, malgré la promesse de paiement des bourses d’études du mois de mai 2007 la grogne persiste au sein des étudiants lexpressmada.com 19.06.07 >>

– vendredi 22.06.07, suite à la décision de certains étudiants de 5me année qui se sont « désolidarisé » en acceptant de percevoir leur bourse de mai 2007 le mouvement estudiantin est divisé lexpressmada.com 22.06.07 >>

– jeudi 28.06.07, « les manifestations reprennent « ils [ndlr. les étudiants de Vontovorona] ont bloqué la route nationale 1 [RN1] durant la matinée pour contester le délestage au campus » lexpressmada.com 28.06.07 >>

– vendredi 29.06.07, après avoir investit l’esplanade d’Ankatso pour organiser leur grève, les étudiants arrachent une promesse des responsables ministerielles de « résoudre le problème » dans les dix jours lexpressmada.com 29.06.07 >>

– jeudi 05.07.07, les étudiants suspendent toutes manifestations en attendant l’échéance demandé par les responsables ministerielles lexpressmada.com 05.07.07 >>

– samedi 07.07.07, « les étudiants lancent un appel aux généreux donateurs pour assister le ministère de l’Education nationale et de la recherche scientifique » lexpressmada.com 07.07.07 >>

– mardi 10.07.07, « Fin de la grève des étudiants à Vontovorona. Les travaux de réhabilitation des nouvelles installations éléctriques commenceront d’ici peu. » lexpressmada.com 10.07.07 >>

L’annonce des travaux ne signifie pas forcément la fin des problèmes. N’oublions pas que l’année dernière des travaux ont aussi été annoncés. Alors est-ce vraiment la fin des grèves à vontovorona ou simplement une emplâtre sur une jambe de bois en attendant la prochaine grève ?

Les revendications des étudiants de cette année semblent tourner autour des problèmes d’approvisionnement en énergie, comme dans tous les campus dont Antsiranana et Toliary. Or j’ai écrit un post déplorant l’absence du thème du développement durable lors du remplacement des centrales thermiques du JIRAMA. Rêvons un peu en appliquant cette thématique au cas de Vontovorona.

Car la surenchère du plus gros transformateur n’est qu’une solution à très court terme, la pénurie n’éparganant aucune localité du pays tout entier. Demander aux étudiants de se taire et seulement étudier est une utopie si les conditions ne cessent de se dégrader. Il faudrait proposer une alternative raisonnable et les deux parties doivent y mettre des leurs.

De leur côté le rectorat réintroduirait les restaurants universitaires avec une gestion améliorée et transparente, avec des modes de cuisson respectant la nature tel que les fours solaires. De plus le rectorat effectuerait les travaux de rénovation des logements des étudiants en améliorant leur isolation tout en instalant des chauffes-eau solaires. Pour leur part les étudiants renonceraient à l’utilisation des résistances électriques dans leur chambre et remplacerait leur ampoule à filament par ceux à faible consommation …

Est-ce seulement une nouvelle utopie chassant une ancienne ? Utopie pour utopie, ne serait-ce plutôt une grande opportunité d’appliquer les solutions d’énergies renouvelable et de développement durable au campus de Vontovorona, censé former les futurs ingénieurs du pays. N’est-il pas temps de mettre en pratique les discours sans oublier qu’utiliser les campus comme des laboratoires fonctionnerait comme de véritables caisses de résonance pour promouvoir ces solutions au travers de tout le pays … qui en a grand besoin.

[Grève – Dotmg chez malagasymiray.net >>]

[CHRONIQUE DE VANF, NASOLO-VALIAVO Andriamihaja, lexpressmada.com 05.07.07 >>]

[Noroahin’ny polisy ny « squat de la Tour » >>]

[le choix des centrales electriques thermiques en question >>]