C’est l’histoire d’une tragédie humaine, d’un tournant semble-t-il anodin dans l’histoire de 2 pays et d’un jeu de role intriguant pour les férus de Madagascar et son histoire. C’est l’histoire de 2 pays que rien ne semblent lier mais dont les destinées ont failli se confondre.

« le Plan Madagascar était un plan élaborée par le gouvernement du troisième Reich pour déporter de force les populations juives de l’europe vers l’île du Madagascar ».

L’antisémitisme rampant du début du siècle en Europe avait déjà consideré l’idée d’expulser les juifs européens en Afrique. Le programe de déportation des juifs vers Madagascar a pris de l’ampleur quand la France a été vaincue en 1940. Le plan a été élaboré par Franz Rademacher, défendu par Himmler et a gagné l’appui de Hans Frank, le gouverneur de la Pologne occupée qui ne voulait pas gérer ce qui deviendrait le ghetto de Varsovie plus tard et aussi celui d’Hitler. Le plan de Rademacher a d’abord été formulé ainsi:
• « L’Allemagne aura le droit d’installer des bases militaires à Madagascar.
• Les 25.000 Européens (la plupart, Français) vivant à Madagascar serait evacués.
• L’émigration juive serait forcée et non volontaire.
• Les juifs prendraient en charge la plupart des fonctions gouvernementales locales à Madagascar mais serait encore sous la responsabilité d’un gouverneur allemand de la police .
• L’émigration vers Madagascar serait payé par les possessions juives confisquées par les nazis  »
En pratique, il était prévu que 4 millions de juifs soient expulsés vers Madagascar. Pendant que la bataille en Grande-Bretagne et sur le front-Est continuait, le plan avait été provisoirement mis sur la touche.
Le 15 août 1940, Eichman avait rédigé un document nommé « Reichssicherheitshauptamt : Madagaskar Projekt ». Le document fut ignoré par Heydich (son supérieur) et la construction du ghetto de Varsovie a été mis en marche. Les événements suivant l’établissement du ghetto de Varsovie sont hélas tragiquement célèbres. L’extermination systématique des juifs débutent peu de temps aprés. Il est possible que si le plan Madagascar avait été mis en route, l’histoire de l’holocauste pourrait avoir pris un autre cours. Le plan ne peut pas certainement être percu comme un acte de clémence par les nazis, mais on ne peut pas s’empêcher de se demander : « et si Heydich avait approuvé le plan le 15 août 1940 ? »

Si l’on imagine l’apposition de cette signature hypothétique, et toutes autres choses étant égales, plusieurs scénarios pourraientt être envisagés:
1) Les nazis auraient donc envoyé 25.000 juifs a Madagascar placant quelques-uns à la tête du gouvernement local. L’île a été reprise des mains de l’Allemagne par la Grande-Bretagne et les forces libres en 1942. Entre 1940 et 42, 1.5 million juifs auraient été déplacés sur l’île.( soit approximativement 12% de la population malgache)
2) Considérant le rôle critique de la Grande-Bretagne et de la France dans la création d’ Israel en 1947, on pourrait penser qu’ils auraient laissé les colons juifs locaux l’administration du pays.
3) La population malgache ayant lutté vaillamment contre l’occupant français en 1947, il serait logique de supposer qu’ils auraient combattu de la même manière contre d’autres occupants. Ceci suggérerait qu’un conflit semblable à celui en Palestine aurrait eu lieu à Madagascar. Pour combien de temps, nul ne le saura jamais.…
C’est ici où j’ai du mal lutte à continuer la projection de cette situation hypothétique. Le conflit israelo-palestinien a souvent été rendu plus complexe par le fait qu’israel est frontalière d’autres nations arabes qui soutiennent la cause palestinienne. L’insularité de Madagascar, éliminerait le facteur « frontalier ». D’autre part, je crois que le fait que la population juive aurait été forcée d’émigrer à Madagascar ne porterait pas la même connotation défavorable de la part des Malgaches car la situation serait différente d’une invasion colonialiste.
Du point de vue unique d’un malgache sur cette extrapolation, serait-il diificile d’imaginer Madagascar de 1940 et 1950 en tant que nation juive ?
Un autre facteur à considérer est la superficie de l’île. Madagascar est aussi grand que la France, la Belgique et les Pays Bas réunies. Israel, comme enclave entourée par une nation malgache, semblerait une option absolument viable.

Bien évidemment, tout ce que je raconte est pure spéculation et à but purement conversationelle; mais au-delà de l’aspect science-fiction du sujet et si l’on pense à ce « qui-aurait-pu-avoir-été », ce scénario serait-il si rédhibitoire pour touts les partis concernés?
Par exemple:

1) Une partie de la communauté juive aurait échappée à l’holocauste.
2) Le carnage entre la France et le Madagascar en 1947 aurrait pu être évité par un arbitrage juif.
3) Vu le développement rapide de l’Israel, peut-être que Madagascar aurait bénéficié d’un voisin économiquement dynamique.
4) La crise actuelle au moyen-orient n’aurait pas eu lieu, du moins pas en Palestine. Il pourrait y avoir une crise de l’Océan Indien mais l’histoire relativement pacifique de Madagascar semblerait indiqué que les conflits sont de courte durée
….Opinion totalement subjective j’en conviens volontiers…..

Mais n’est-il pas facinant de voir la destinée de ces 2 communautés de voyageurs (juives et malgaches) liée ainsi et de se poser la question du devenir de Madagascar et de a Palestine si Heydich ou Ribbentrop avait donné le feu vert au « Madakascar Projekt » le 15 aout 1940 ?

reference:
sur wikipedia francais
the madagascar plan on history1900s
Le plan de Rademacher @ the Jewish virtual library
Madagascar-plan-67-years-ago