Culture,  Langue (Fr),  Société

Enfin de retour… au pays!

Cela fait une semaine que je suis revenu de Madagascar.
De belles et moins belles images restent encore gravées dans ma mémoire.
Que dire de ce séjour de deux semaines?
Premièrement, Tana est en pleine mutation. Le business est florissant meme si cela ne profite pas encore à tout le monde.Tana engrange de l’argent. Tana brille de milles feux, de milles visages, de milles metiers, de milles misères. Tout se vend et tout s’achète à Tana. Il suffit d’y mettre le prix.
L’industrie du spectacle explose car le peuple, las des difficultés quotidiennes, ne pense qu’à s’amuser en masse. Chaque fete est l’occasion d’obtenir des profits. On parle de demi-milliard au milliard de fmg de chiffres d’affaires.
Différents concerts ont été organisés à Paques et chacun a eu son lot de foule en délire.
Je ne suis pas nostalgique mais le Tananarive que j’ai connu dans mon enfance a complètement disparu. Tana n’appartient plus aux tananariviens: c’est la vitrine de la diversité malgache.
Tout se lance à partir de Tana: Pazappa, kilalaky, films gasy… Mais cela reste encore et toujours aux mains de ceux qui font vivre le marché: les commerçants.
Deuxièmement, l’immobilier est en train de flamber. Divers programmes existent. Récemment encore, un investisseur étranger propose la construction d’une maison aux normes européennes au prix d’un demi-millard de fmg.
Le metre carré de terrain à Tana peut atteindre le million, voire le million et demi de fmg. Et le metre carré bati 2,5 millions de fmg. Certes, cela ne représente que 100 euros, voire 200 euros
mais pour une surface habitable de 150 metres carrés, cela fait deja 30000 euros. Une petite fortune
meme pour quelqu’un qui travaille à l’étranger.
A l’heure du rechauffement climatique, la pollution dans les rues de Tana fait rage. On ne connait pas les pics de pollution à Mada. Sauf qu’en ce mois d’avril, il fait excessivement chaud et étouffant. 30 degrés dans la poussière, ca use! Le soir, le brouillard plane sur la capitale…
En discutant un peu avec la famille, je me rends compte qu’ils sont tellement loin de mes préoccupations de « gasy d’andafy ». Ils sont courageux, ils font travailler leur tête plus que ce que l’on croit. Ils font mieux que survivre. Ils vivent tout simplement. Ils croient beaucoup au nouveau président réélu. Cela promet une certaine stabilité du moins pour les 5 prochaines années. Stabilité d’entreprendre et de commercer.
A vous tous, je vous dis: »bon courage et tenez bon, Madagascar commence à renaître! »

13 commentaires

  • Vola

    Merci pour ce retour de voyage éclairant 🙂

    (il manque la musique: revoir Tana, ville de mon enfance, revoir Tana quel émoi !)

    😉

  • vaomiera

    En fait, quand on revient au pays, on a deux choix possibles.
    Soit faire le touriste: gouter a l’exotisme (pizzas, repas gasy, fruits, voyages, parcs naturels, 4×4 …) et depenser ses propres euros tout en se disant que finalement ce n’est qu’un pays comme un autre.
    Soit ne rien faire de tout cela et essayer de vivre le quotidien de la famille qui est restee la-bas avec tous leurs petits problemes, prendre les taxi-be,
    faire chauffer de l’eau avant de prendre la douche, choper la crève en pleine chaleur, manger du porc vendu à l’etalage, se souler avec les adultes… bref, revivre la vie d’avant…

  • lova

    Bon retour, Vaomiera ! On te souhaite pleins de succes dans cette nouvelle aventure.
    Ton observation sur la pollution m’intrigue. On me disait que l’elargissement des routes avaient ammeliorees les choses. Il semblerait que, de ton point de vue, la pollution soit encore redhibitoire. Alors de ton point de vue de frais Toulousain de retour a Tana :D, dans le tunnel d’Ambandia, c’est supportable , mieux qu’avant ou autres ?

  • Tattum

    Contente de te lire. 🙂

    Tout se vend et tout s’achète à Tana. Il suffit d’y mettre le prix.

    C’est exactement ce que je me suis dit également. Et d’avoir été parfois étonnée par des appareils venus droit de l’Asie, qu’on ne trouvait pas encore sur le marché français, façon gadgets électroniques en tout genre. On trouve de tout maintenant.

    Lova> Il y a pas mal de changement dans les infrastructures et la création de by-pass en l’occurence, mais cela a surtout le but de désengorger le centre. Je dirai que le parc auto d’Antananarivo n’a cessé de croître, mais pas notre réseau routier, du moins pas en proportionnalité. Et l’état des voitures, de la majorité… Ca fume. 🙂

  • vola sista

    Tout ce que tu dis est tellement vrai!Mada renaît petit à petit et c’est agréable de le vivre au jour le jour, même si parfois, bien sur, tu pètes les plombs!!:D

    l’exotisme de la pizza!:D c’est devenu super à la mode de se commander une Pizza gastro maintenant dès qu’on est entre amis ou à la maison et qu’on a la flème de se faire un bon repas!Ce qui est marrant, c’est que quand on a des invités Vazaha, ben, au lieu de leur proposer un bon plat malgache, souvent on leur propose: une pizza??lol

    Sinon pour la pollution, c’est vrai que ce n’est pas en élargissant les voies que la pollution va en diminuant!le nombre de voiture (si on peut appeler ces engins comme ça!) ne cessent d’augementer! entre ceux qui s’achètent les derniers nouveaux 4/4 super polluant et ceux qui s’achètent les épaves qu’on peut retaper encore et faire rouler ! riche et pauvre polluent toujours plus e! Le déclic écologique est lent à venir dans la majorité de la population.
    c’est vrai que chacun travaille leur tête et vive tout simplement! (et je ne veux pas être méchante) mais il faut un minimum de culture pour comprendre l’importance de ce que c’est que faire attention à son environnement! Ex: beaucoup ne me comprennent pas quand je leur fais la remarque de ne pas jeter leur sachet n’importe où! le chemin va être long mais on y va!

  • tomavana

    >loin de mes préoccupations de “gasy d’andafy”
    Je partage le même constat 😉 à chacun sa priorité mais la leur n’est pas moins légitime que la notre. Merci pour ton témoignage 😀

  • vaomiera

    Je pense que la societe tananarivienne commence a devenir de plus en plus une societe de consommation, si elle ne l’est deja.
    Si bien que les preoccupations environnementales, en dehors du probleme de la deforestation, ne seront pas prises en compte de facon serieuse tant qu’elles ne permettront pas de  »commercer » (produits bio, taxes sur la pollution, produits innovants…)
    Madagascar se vend comme ue destination de l’éco-tourisme et il y a de plus en plus de circuits touristiques qui  »zappent » Tananarive pour aller directement à Tuléar ou autres…
    En venant en France, peut-on  »zapper » Paris?

  • Vola

    > En venant en France, peut-on ”zapper” Paris?

    T’es fada ou quoi ? 😉

    A part ça, je suis contente de constater que je ne suis pas la seule à avoir été étonnée du nb de pizzerias ! 🙂

  • vaomiera

    « Gastro Pizza » possède 3 pizzerias: Ivato, Analakely, Antsirabe. Pourquoi ils marchent autant? Ce sont les pionniers dans leurs domaines. Leur gestion est calquée sur une gestion de pizzeria à l’éuropéenne.
    Il semble que les concepts qui marchent a Mada viennent encore et toujours de l’étranger. Et souvent, ce sont les anciens diasporas qui investissent la-bas.
    Normal, on a tous revé de retrouver une partie de France, de USA, d’Italie… dans cette petite Antananarivo.

    A quand notre tour?

     »(…) fa mba ho Washington Anosizato e! » – Samoela

  • elodieriana

    apparement le « vita gasy » reste vita gasy, le importé reste d’Actualité, il n’y a que les expatriés qui rêvent de « vita gasy » pour faire leur actualité

  • vaomiera

    elodieriana> il n’y a pas de mal a cela.
    Sans entrer dans une grande polemique, je pense d’ailleurs que faute de representativite suffisante a l’exterieur, la culture malgache reste encore bien meconnue face a la culture africaine. Particulierement de l’Afrique de l’Ouest. Je ne parle pas des qq festivals connus mais de facon plus globale a travers les mass-media et tout ca….
    On sent qd meme un debut!
    Ptet que le jour ou on parlerait aussi souvent de Mada dans les differentes emissions audiovisuelles, l’actualite malgache deviendra reelle a l’etranger et les expatries ne rameneront plus autant de  »voan-dalana » vita gasy.

  • Elsifaka

    @vaomiera
    > À quand notre tour ?
    Dès que possible, moi j’y retourne définitivement, d’ici 2 mois j’y serai… pour démarrer la chaîne SIS qui va concurrencer KFC.
    Et on parlerait aussi souvent de Mada dans les emissions audiovisuelles et les saucisses de Sambaina seront aussi connues que les poulets frits du Kentucky !

  • vaomiera

    @elsifaka
    tres belle initiative!
    KFC… mmm…
    Pour radoter, je me souviens d’un restaurant style quick, mcdo intalle a Tulear… A chaque fois que j’y allais, ce resto n’attirait personne! Trop decalé!
    D’un autre cote, tout ce qui s’entreprend a Tana reussit en ce moment. Tant que c’est bon et que cela se mange, les gens vont acheter. Surtout si c’est  »in » (cad peut attirer potentiellement les vazaha lol): question d’images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.