Non classé

Faire face à la pénurie dsquowhawydeau


Faire face à la pénurie dsquowhawydeau est le thème de cette année 2007 [wwd07 | Coping with water Scarcity].

Dans son rapport « World’s Top Rivers at Risk* » le WWF a dressé la liste des 10 grands fleuves du monde menacé à cause d’une surexploitation humaine. Ce n’est pas un sujet nouveau, mais en l’absence de débat contradictoire et d’une meilleure information, je reste sceptique sur l’opportunité d’exporter l’eau de Madagascar car je ne souhaite pas que le fleuve de Mananara rejoigne cette liste de fleuves en détresse.

Historique: L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution A/RES/47/193 qui déclara le 22 mars de chaque année « Journée mondiale de l’eau », à compter de l’année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED), exprimées dans le Chapitre 18 (Ressources en eau douce) d’Action 21. Cette résolution invitait les États à consacrer ce jour selon le contexte national, en concrétisant des actions telles que la sensibilisation du public par des publications, des diffusions de documentaires, l’organisation de conférences, de tables rondes, de séminaires et d’expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau et à la mise en œuvre des recommandations d’Action 21.

Les différents thèmes: 2006 : L’eau et la culture | 2005 : L’eau, source de vie | 2004 : L’eau et les catastrophes | 2003 : De l’eau pour le futur | 2002 : De l’eau pour le développement | 2001 : De l’eau pour la santé | 2000 : De l’eau pour le XXIe siècle | 1999 : La vie à l’aval des cours d’eau | 1998 : L’eau souterraine – la ressource invisible | 1997 : L’eau dans le monde : en existe-t-il assez? | 1996 : De l’eau pour les villes assoiffées | 1995 : Les femmes et l’eau | 1994 : La sauvegarde de nos ressources en eau est l’affaire de tous

[Journée mondiale de l’eau 2007 – unwater.org >>]

[Andro iraisam-pirenena hoan’ny rano >>]

[*World’s Top Rivers at Risk – panda.org>>]

[nouvelles de l’eau à Mada – sahra.arizona.edu>>]

[discussion à propos de lsquowhawydexportation de lsquowhawydeau par Mada – Many >>]

4 commentaires

  • Tattum

    J’ai parié (à moi-même) qu’on te lira aujourd’hui, en ce jour précis! 😀
    Je prendrai le temps de lire tes liens, je ne connais que celui de Panda. 😉

  • lamako

    Réaction à chaud :
    Sans parler du sud de Madagascar, avec 4 cyclones en moins de 4 mois, il faudrait plutôt parler de surplus d’eau et de ses conséquences désastreuses.
    La question du jour est plutôt : comment aider les victimes des inondations et comment aider les victimes de la sécheresse. Plus globalement, comment aider concrètement les malgaches ?

  • tomavana

    @ Tattum >Jsquowhawydai parié qusquowhawydon te lira aujourdsquowhawydhui … je dois m’incliner, car en vérité on ne se refait pas 😉 Sinon panda.org c’est toujours le WWF 😀

    @ Lamako D’accord avec toi, « le peuple Malagasy n’a nul besoin de sensibilisation supplémentaire car c’est de façon quotidienne qu’il expérimente les privations liées aux coupures d’eau [comme aux innondations] >> »

    Néanmoins, sur le moyen et long terme la problématique liées à l’eau a besoin de bien plus qu’un simple emplâtre [sur une jambe de bois] . Par exemple un contact dans le domaine de la recherche liée à « l’eau » à Ankatso se dit démuni face aux contradiction de la démarche des autorités,
    – d’un côté il y a le programme de sensibilisation à la nécessité de la préservation de l’eau
    – et de l’autre cette exportation qui sous-entend que la couverture des besoins locaux sont suffisament assurées, aussi bien que la population ne sait plus qui ou quoi croire 😯

    A moins que ce soit comme le déclare de façon cynique un ami spécialiste en géopolitique, une manière de gouverner par la privation « quand le peuple est occupé de façon quotidienne à survivre, il n’a plus le loisir de se préoccuper de politique en laissant les coudées franches aux autorités » 🙁

  • Tattum

    Tomavana> mais c’est bien d’être agréablement prévisible je trouve, pour de tels sujets intéressants du moins. Et on sent que ça t’intéresse vraiment, pas juste une question d’en parler. 🙂

    Lamako> Ca fait plaisir de te lire ici. 🙂
    Madagascar a traversé des vagues qui laissent tristement pensifs, pour parler notamment du cas de la Jirama. Témoignage de la famille qui a manqué d’eau courante plusieurs jours durant, après l’épisode de l’électricité, tout ça parce qu’on n’a pas été capable d’entretenir et d’avoir une vision à long terme du réseau actuel…

    Les cyclones demeurent des phénomènes qu’on ne maîtrise, la gestion de l’eau davantage.
    Vaste question qui mérite plus qu’un commentaire et plutôt un travail collectif de réflexion et d’échanges que les solutions et propositions concrètes pour Madagascar en tant que Malagasy. On y pense, on y pense, juste que les idées viennent plus vite que les réalisations mais ça vient. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.