Je viens de lire un article ressemble fort à un procés d’intention sur la nature de « Malagasy Miray ». Je me suis posé la question maintes fois de savoir si ce type d’accusation mérite une réponse. Je pense qu’une réponse se justifie car la base de départ de l’accusation est valide (et j’en suis le premier responsable) mais la conclusion est pour le moins hâtive et l’intention douteuse.

L’accusation = « c‘est un blog, je cite « d’immigrés merina ». Oui mais bon sur la pub du truc y a marqué « blog gasy » et moi j’ai envie d’être sur un blog gasy, de malgaches orignaires des quatres coins de notre île, pas sur un blog constitué uniquement de merinas dont certains aux tendances un peu extrêmistes sur les bords…[…]
Si 100 % malagasy = Blaogy et Blaogy = 100% merina alors on arrive à la conclusion que malagasy = merina. »

D’où cette accusation provient-elle ? Le post « interlude récréatif.. » que j’ai publié il y a quelques semaines propose un quizz esentiellement axé sur l’histoire Merina. Le post a visiblement perdu de son aspect récréatif et est maintenant accusé de confondre Malagasy et Merina.

J’ai publié ce quizz sur Malagasy Miray pour distraire (comme son nom l’indique). Le blog prennait une petite pause avant le second souffle impressionnant de cette dernière semaine. Dans la section commentaire, Tomavana avait déja fait la remarque de la nature « Merina-centrique » du quizz (assez vague par ailleurs). Le ton du quizz m’avait echappé car la dichotomie « Merina vs Autres » ne m’intèresse guère et j’avais déja assez de mal à comprendre tous les mots (yep, mon aptitude à lire le Malgache est au mieux médiocre, je ne m’en cache pas.) Je me suis depuis attelé à faire un quizz moi-même moins « centralisé » sur l’histoire Merina. L’accusation tire donc de ce post son origine et en fait tout un fromage.

Extrait:
« 
Il faut arrêter de vouloir tenter d’imposer aux autres sa culture, sa langue, son histoire, en l’occurence il s’agit ici d’une volonté de mérinisation. Là on ferait comme nos anciens colonisateurs, les français. Madagascar est riche de gens, avec une culture à tronc commun mais avec ses petites différences… »

Si l’auteur de ce post voulait une discussion intelligente et constructive sur la culture Malgache et sa langue, il n’avait pas à chercher très loin, le sujet a été soulevé sur ce site ici (sur Janine Ramamonjisoa ) et là ( sur l’integration culturelle). Merci au passage pour la précision sur nos « anciens colonisateurs, les français. » J’avais presque oublié ce fait de l’histoire et j’aurais juré que Madagascar était une colonie Scandinave auparavant. (Tous ces noms se terminant en « son » m’ont induit en erreur, silly me…)

Je trouve le raccourci Malagasy Miray=merina plutôt simpliste. En observant la liste des contributeurs de Malagasy Miray, je vois un panel plutôt diversifié. Je ne prétends pas connaître l’ethnicité de tout ce beau monde mais des personnes que je connais dans la liste, 3 sur 6 ne sont pas Merina.

Mon objectif en écrivant ce post, c’est de remettre au grand jour la devise et la raison d’être de Malagasy Miray : «L’unité dans la diversité ». C’est aussi de dénoncer l’utlisation trop facile et à tire-larigot de la problématique ethnique à Madagascar pour faire parler. Ici dans l’Indiana, on appelle cela « playing the race card », moyen guaranti de polémiquer aisement pour générer du traffic et des conversations de comptoir.

Le problème d’ethnie ou de race existe mais en parler ad vitam eternam en se basant sur un post qui se devait d’être récréatif dilue la progression dans le débat et fait de ce problème un bavardage de commère plus qu’un débat de fond.

Je ne parlerai meme pas du fait d’accuser une personne moitié Bestsileo d’être « Merina-centrique ». C’est ma foi regrettable et assez risible.

Je ne tiens pas ombrage à cette personne pour ces conclusions hâtives. Mais je regrette profondemment l’étiquettage de Malagasy Miray comme « 100% Merina » car cette affirmation est aussi en plein de vérité que celle qui affirme l’existence du monstre du Loch Ness. Certains soutiennent mordicus avoir vu de leurs propres yeux ce cher dinosaure. Il est fort probable que leurs intentions étaient surtout de faire jaser et attirer l’attention.