Environnement,  Langue (Fr)

2 février | Journée mondiale des zones humides | World Wetlands Day

Depuis 1997, la journée mondiale des zones humides est célébrée le 2 février. En effet c’est le 2 février 1971 que la convention Ramsar est signée, du nom de la localité Iranienne sur les bords de la mer caspienne, pour la présérvation des zones humides. Le thème de cette année est « du poisson pour demain ?»


En 1999, Madagascar devient le 113me membres [sur 154] a ratifier la convention de Ramsar dont le titre officiel est « Convention relative aux zones humides d’importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau.»

Comme une affiche vaut mieux que milles mots …

[consultez la liste des cinq zones protégées à Mada >>]

[protéger l’eau, c’est défendre la vie >>]

[La rivière Nosivolo déclarée site Ramsar – madagasikara.mg – 18.09.2010 >>]

13 commentaires

  • vola

    Merci pour l’info, j’en avais jamais entendu parler !
    Je persiste à croire que « MM, le site qui vous cultive », c’est un bon slogan 🙂

    Cette histoire de poissons, ca me fait penser au film « Le cauchemar de Darwin » où la perche du Nil introduite dans un lac en Tanzanie a bouffé toutes les autres espèces (vive la biodiversité).

    Récemment, j’ai reçu un mail concernant une marque de grande distribution française, qui avait annoncé à grand renfort de communication son implication pour une pêche responsable, avec formation et sensibilisation des vendeurs sur les types de poissons à mettre sur l’étalage. Apparemment, cette déclaration est restée une belle lettre d’intention sans aucun suivi ou programme concret 🙂
    Faut que je retrouve l’email et plus d’infos, bientôt…

    Voilou

  • tomavana

    Très pertinent ! 🙂 D’ailleurs Mada n’est pas épargné, lire le rapport du FAO [1989] sur le cas de l’Ophiocephalus ou Channa mieux connu sous le surnom ‘Fibata’ [à cause de leur grande taille en hommage aux bus Ikarus de Tana, FItanteram-BAhoaka TAnanarive]. Depuis son introduction clandestine en 1975/76 à sa prolifération dans tous les plans d’eau du pays …

    « Force est de constater que l’introduction et la dissémination d’Ophiocephalus dans tout le pays est un fléau dont Madagascar n’avait nul besoin, mais avec lequel il faudra dorénavant compter. A terme, on va de toute évidence vers un bouleversement biologique, car on peut deviner sans peine de quel poids va peser la présence de ce vorace sur la capacité de renouvellement des stocks, et combien il va en gêner la gestion. » Bilan diagnostique des pêches continentales et de l’aquacultureà Madagascar, FAO, Nov 1989 🙁

  • Tattum

    J’a-dore ton post! Parce que j’aime le sujet qui me tient à coeur et ai accessoirement bossé dessus (récifs et mangroves). Mais loin, cela fait longtemps que je ne m’étais pas tenue informée, merci!

    En 1999-2000 déjà, la situation était critique et alarmiste, notamment dans le Sud pourtant le jardin ouvert des Vezo. L’aquaculture représente une solution potentielle, pour repeupler (les Japonais sont en train d’expérimenter pour les coraux) déjà et pour subvenir aux besoins. Mais il est plus facile et rapide de pêcher que de s’occuper d’une aquaculture, vu..

    Euh sinon, la dernière fois que je suis rentrée, j’ai un peu halluciné de voir un gars élever des fibata (des anguilles aussi mais ça c’est bon)…

  • tomavana

    @ Vola ton Malagasy devient incolable 🙂 positif pour Lôlô

    @ Tattum jamais goûté de la chair de Fibata, je pense que s’il les éleve c’est quil doit y avoir des clients potentiel 🙂

  • Vola

    @Tomavana: chuis acculturée mais je me soigne 😉 Merci pour les encouragements en tout cas 🙂

    Allez, amis veinards parisiens, Nivo me fait part d’un lien génial les RDVs des échos du capricorne, radio associative malagasy.
    Et le 9 Février, il y a une journée: Madagascar – Forum eau avec l’Asmada au théâtre de Neuilly.

    Je pourrais pas y aller mais ça a l’air bien, non ?

  • nativelle

    Voilà un exemple ‘de non-respect’ de l’environnement par les élus eux même.
    Arrachage de haies en ZNIEFF et en zone humide.
    Rebouchage de fossés en ZNIEFF et en zone humide.
    Remblais de deux herbages en ZNIEFF et en zone humide.
    Pollution prévisible et ensuite réelle en ZNIEFF et en zone humide.
    Destruction de plantes protégées niveau national en ZNIEFF et en zone humide.
    Regardez cette page
    http://perso.orange.fr/varaville.cabourg/
    La Diren ne fait rien, le préfet se gratte la tête, et les élus attendent tranquillement.
    Ces photos sont réelles et cette histoire se déroule actuellement à Cabourg Varaville
    M Nativelle P
    14390 Cabourg
    0231911867 12h30

  • Tomavana

    C’est vraiment pas beau à voire. Dire que l’inventaire des ZNIEFF [zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique] a été lancé en 1982 déjà à l’initiative du ministère de l’Environnement Français. Apparemment du chemin reste encore à parcourir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.