village de pêcheurs près de Toliary| Madagascar en plein vol | couverture puis page 197

J’aimerais vous faire part de mes premières impressions sur la dernière œuvre du photographe Frank Mulliez ‘Madagascar en plein vol’ [Tana éditions | octobre 2006 | 200 pages | 27×27 cm]. Il s’agit d’une véritable visite photographique dans le sens antihoraire de Madagascar.

Liquidons d’entrée l’inévitable question de la comparaison avec l’autre photographe de l’air. Je dirais que là où Yann Arthus-Bertrand [extraits chez Tattum >> et chez YAB lui-même] privilégie l’esthétique pure, Frank Mulliez y ajoute une dimension supplémentaire par la chaleur qui se dégage des textes de la plume de Philippe Lecadre, avec moult informations et anecdotes historiques notamment sur les anciens repères de pirates, innombrables sur la côte Est.

Deux regrets néanmoins, d’abord sur la forme, certaines images en double page sont pénalisées par le format de l’ouvrage [27×27 cm]. Mais c’est un compromis économique nécessaire si l’on ne veut pas publier des volumes luxueux à la Taschen [GOAT. Collector’s Edition Hardcover + Box | 50 x 50 cm | 792 pages | USD 4’000.00]. Ensuite sur le fond, j’aurais préféré un meilleur équilibre entre les photos des hautes terres et des côtes. Mais cet ouvrage fait partie d’une collection ‘côtière’ publiée chez le même éditeur, La Bretagne des côtes en plein vol | La Corse en plein vol | La Croatie en plein vol. A l’instar du grand compositeur Malagasy Rolland-Seth Rasolondraibe, il n’est pas le premier à voire en Madagascar un bateau fendant les flots de l’océan.

En conclusion je dirais que Frank Mulliez nous convie à un voyage dans l’espace et dans le temps. Véritablement, il nous raconte une histoire, celle de l’explorateur que nous sommes devenus en le suivant à la [re-]découverte de Madagascar.

Tontolontsika citait son prof de Malagasy « andrianiko ny teniko, ny an’ny hafa koa feheziko » [total respect pour ma propre langue, mais je maîtrise aussi celle des autres]. Au vu de ce bel ouvrage il est évident que je ne connais que très peu ma terre natale alors que d’autres pays … Pour palier à ce déséquilibre, tout ce que je peux vous confier c’est qu’après l’avoir feuilleté, mes destinations futures se sont spontanément enrichi de plusieurs nouveaux ‘spots’.


marché d’Andrangazaha [région de Sainte-Marie] | Madagascar en plein vol | page 70

Bio express : Frank Mulliez pilote des hélicoptères dès l’âge de 18 ans. Début des années 1980, il se
passionne pour la photographie. Il collabore régulièrement avec le magazine Géo [lire aussi interview de retour de mission ‘Le Nord-Pas-de-Calais vu d’hélico’ | janvier 2006 | GEO N° 323].