Les maisons traditionnelles de la côte est de Madagascar [ndlr falafa ou fontsy] sont construites entièrement en bois, des palmiers et d’autres matériaux naturels faciles d’accès [dans la forêt vierge]. Souvent, le toit est de paille, dans quelques cas les maisons sont recouvertes de tôle ondulée. Contre l’humidité et la vermine, les maisons sont posées sur des pilotis et comme la cohésion familiale est très forte, elles sont souvent construites les unes serrées contres les autres. Les enfants bâtissant leurs propres maisons accolées à ceux des parents et ainsi de suite.

Manakana II est distant d’environ 2 jours de marche de la première liaison routière. Depuis juin 2006, le village de Sahakevo dont la municipalité est dirigée par une administration compétente, dispose d’une piste d’atterissage en verdure, grâce à l’engagement de Jakob Adolf [ndlr: directeur de la MAF]. Désormais, le village de Manakana II ne se trouve plus qu’à environ 3 heures de marche d’une voie de communication. De cette façon, le village a pu pour la première fois avoir un contact vers l’extérieur.

Le [lundi] 2 octobre 2006, vers 13:30 h, une femme malagasy d’un certain âge a allumé un feu pour préparer le repas de la mi-journée. Peu d’adultes étaient présents au village à ce moment de la journée. Les 1500 [environ] habitants étaient dans les rizières et champs environnants. C’est ainsi que de façon tragique, le petit feu est devenu hors de contrôle. Dans un délai de moins de 30 minutes, le village entier, soit 184 maisons, a été détruit par le feu. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer .

Immédiatement, le maire des Sahakevo a commencé à rassembler les forces de sa municipalité, afin de venir en aide au village décimé: leurs économies mises ensemble plafonnaient à 8 dollars.

Jusqu’à présent, aucune aide externe n’est parvenue ni même est attendue, car les petites organisations humanitaires sur Madagascar [ONG] refusent, car selon eux, le projet [de reconstruction] est trop grand, tandis que les grandes organisations Non-Gouvernementales déclinent, parce qu’il est trop petit … ;

À l’heure actuelle, les 1500 habitants, vivent tout simplement aux abords de leurs rizières. Pour la reconstruction, quand assez d’argent sera rassemblé, il faudra d’abord penser à acheter et à transporter jusqu’au village les clous et les tôles ondulées nécessaires. Or leur seul moyen de gagner de l’argent est d’anéantir la forêt vierge pour augmenter la surface de terres cultivables.

Pour la reconstruction, environ 10 kg de clous de 70 mm et 32 tôles ondulées sont utilisés pour chaque maison, en plus du bois, de la paille et des palmiers qu’il y a naturellement gratuitement sur place. À part les clous et les tôles, des outils seront nécessaires comme des marteaux, des scies et des haches.
Sans les outils, le devis pour chaque maison s’élève à :
– 10 kg clous (environ 30.- EUR)
– 32 Tôles ondulées (environ 300.- EUR)
En plus environ 20 sets d’outils (chacun environ 30.- EUR)

L’organisation d’aide MAF [Mission Aviation Fellowship] dont Jakob Adolf est le directeur, essaye de rassembler l’argent pour [organiser] le transport des produits achetés à Madagascar.

La distribution des produits et de l’argent est coordonnée par Jakob Adolf [MAF-Madagscar] et le comité de secours de Sahakevo. Comprenez s’il vous plaît que nous n’acceptions que des dons en argent, car le transport de biens donnés [ndlr depuis l’Europe] serait dans ce cas trop onéreux et pénible.

Adressez vos donations à:
EFG Herten
Kto. 79600, BLZ 500.921.00, SKB-Bad Homburg,
Mot clé : Madagascar.

Si vous souhaitez un certificat de donation [ndlr pour les impôts], veuillez ne pas oublier d’indiquer votre adresse complète dans la rubrique prévue à cet effet. Merci beaucoup pour votre aide !

Jakob Adolf, pilote en Chef et directeur de Programme de la MAF-Madagascar, [Mission Aviation Fellowship, MD]
Andreas Ullner, Pasteur de l’église baptiste de l’Espoir à Herten [Hoffnungskirche, Herten, DE], le 30.10.2006./.

traduit et publié sur Malagasy Miray par tomavana
titre original « Hilfe für Manakana II » [Secours pour Manakana II]
source www.efg-herten.de

vakio koa Ambohitranala +43 andro >>