Le samedi 25 Novembre 2006, aura lieu « la Journée sans achat » ou I BND [International Buy Nothing Day].

Né en Amérique du Nord pour protester contre la logique du consumérisme excessif. Ce mouvement trouve un écho en Suisse au travers de Christnet, un forum oecuménique de chrétiens sensibles aux questions écologiques et sociales. Mon ami Samuel Ninck, y propage sa vision « d’une promesse biblique d’un style de vie non-matérialiste. »

La coïncidence avec le samedi du week-end du Thanksgiving n’est pas le fruit d’un simple hasard, en effet c’est LE week-end jour du commerçant. Le week-end jour où chaque commerçant aux USA est assuré d’enregistrer son plus gros chiffre d’affaire. « Il faut savoir que en 1939, le président Roosevelt avança le Thanksgiving d’une semaine. Il voulait ainsi aider le commerce en rallongeant la période d’achats avant Noël » [Wikipédia : thankgiving].

Dans son appel aux habitants de Suisse [à la résistance], l’ami Samuel suggère tout simplement de remplacer un jour de magasinage shopping [merci Lilia] par « la célébration du temps ainsi libéré par de bonnes discussions, de belles expériences avec des amis, un repas avec des voisins » des plaisirs simples de la vie quoi.

Symboliquement, je pense m’associer au mouvement et renoncer à ce jour pour mes achats . Car connaissant Samuel, il va se sûrement se planter devant « mon » magasin pour manifester. Reste un problème, j’irais sûrement me faire plaisir en assistant au 1er concert de LOLO dans la région 😀 Je sais, je sais, encore et toujours la diaspora … et oui c’est payant … mais nul n’est parfait 😉 Et votre journée à vous, avec ou sans achat ?

lire l’article publié dans Le Courrier [24.11.06, Genève, CH] >>